in

L’ancien ministre Sali Dairou dénonce des tripatouillages au sein du Rdpc Diamaré Centre 3

basico

L’élection que l’ancien membre du gouvernement a remportée le 26 septembre dernier a été annulée à sa grande surprise.

basico
Des militants du Rdpc (c) Droits réservés

Alors qu’il avait été déclaré vainqueur de l’élection du 26 septembre 2021 à 54,12%, Sali Dairou, le candidat à section Rdpc Diamaré Centre 3 dans la région de l’Extrême-Nord, a été surpris par le renversement de la situation.  

« Nous ne sommes pas en position de faiblesse, nous sommes prêts à répartir aux élections malgré les tripatouillages malgré les magouilles parce qu’on veut la paix. Nous avons accepté de laisser tomber 8 bureaux de vote soit environ 1600 électeurs acquis à notre cause parce qu’on se serait allé au bout du compte au-delà de 70%”. Certains ont loué des militants des partis de l’opposition malgré cela nous avons gagné avec 54% », dénonce-t-il.

Pour approfondir :   Les équipes invitées et les différentes étapes du Tour cycliste international du Cameroun 2018 sont connues

Cette attitude n’a pas échappé à la vigilance des militants qui supportaient l’ancien membre du gouvernement : « Si tu vas louer un opposant pour voter pour toi, c’est que tu n’as pas confiance en toi. Ne votera que celui dont le nom figure sur la liste du sommier qui a été validé par le comité central », a déploré un militant confié à Stoblablacam.

Entretemps, Sali Dairou reste confiant et promet de remporter à un pourcentage élevé par rapport au précédent.

« Je vous promets que nous aurons de nouveau une victoire d’au moins 70% car nos militants sont mobilisés on n’a pas peur, nous sommes déterminés à toutes les éventualités ».

Pour approfondir :   Mathias Eric Owona Nguini : « Certains réseaux sont organisés et mobilisés pour subvertir la république »

Pour rappel, l’opération de renouvellement des organes de base du parti de la flamme, débutée il y a quasiment un mois, est presque bouclée sur l’étendue du territoire, en l’occurrence dans la région du Centre, où le coordonnateur, René Emmanuel Sadi, a exprimé son satisfecit de manière générale en dépit des éclats de voix observés çà et là. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dynastie Bamoun

Qui était Ngoungoure, la princesse qui régna pendant 30 min à la tête de la dynastie Bamoun?

Bamenda university

Université de Bamenda : Jacques Fame Ndongo sanctionne deux enseignants recrutés sur la base de fausses thèses de doctorat