in

Joseph Emmanuel Ateba : « Jamais le tribalisme n’a été aussi exacerbé au Cameroun que depuis la naissance du MRC »

Le militant et cadre du Mouvement pour la renaissance du Cameroun a fait cette déclaration sur son compte Facebook, le mercredi 05 juillet 2023, comme l’a constaté Lebledparle.com.

Ateba Emmanuel Joseph Senacom Mrc
Joseph Emmanuel Ateba, militant et cadre du MRC - capture vidéo

Des camerounais ont tendance à qualifier le MRC de parti tribal. Cette situation fait pense à Joseph Emmanuel Ateba, que c’est une forme d’instrumentalisation pour ostraciser le parti dirigé en ce moment par Maurice Kamto. Ci-dessous, Lebledparle.com vous propose de lire l’intégralité de la réflexion du Secrétaire national à la communication du MRC.

Le MRC est un parti tribal.

« Tu fais quoi dans le parti des Bamilékés? » voilà la question rituelle à laquelle est soumis tout militant ou responsable du MRC non originaire de la région d’origine de son Président.

Jamais le tribalisme n’a été aussi exacerbé au Cameroun que depuis  la naissance du MRC! Tout se passe comme si c’était la première fois qu’un camerounais d’origine dirige un parti politique au Cameroun. Et pourtant, avant la naissance du MRC, il existait près de 300 partis politiques dirigés par des camerounais originaires de partout au Cameroun, y compris de la région du Président du MRC.

Pour approfondir :   Le MRC réagit sur l'état d'insécurité galopante au Cameroun

Si nous voulons rester cohérent et que l’on doive désormais assimiler les partis politiques aux origines de leurs leaders nous aurons donc: Le parti Bulu pour le RDPC, le parti Bahams pour le MRC, l’UDC pour les Bamuns, L’UNDP pour les Peul, le PADDEC pour les Dshang et ainsi de suite en attendant qu’on me montre le parti des Kolo-Beti dans lequel je devrai adhérer puisque les Étons ont déjà le PAL de Célestin Bedzigui, le FDC de Denis Émilien Atangana.

Il est temps qu’on arrête avec cette perfidie malicieuse dont le seul et unique objectif est de diviser les camerounais et d’ostraciser le MRC qui représente une réelle menace pour la confiscation perpétuelle du pouvoir par un clan.

Pour approfondir :   Jean Crépin Nyamsi : « Maurice Kamto a montré ses limites de l'unification de l'opposition »

Un bulu peut chanter « Paul BIYA ayop en pleine Assemblée nationale mais un Baham doit se cacher pour dire vive Kamto.

En tout cas, la prochaine fois que je vois Jean Nkuete je vais aussi lui demander qu’il fait quoi dans les affaires des Bulus même comme je sais qu’il me répondra qu’il y a l’argent là-bas.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Beyala Calixthe

Calixthe Beyala : « En Afrique, les influenceurs menteurs ont pignon sur rue »

Kylian Mbappe Cameroun

Siméon Roland Ekodo Mveng : « Donnez aussi à Mbappé son passeport camerounais »