in

JO Tokyo 2021 : Battue dès son entrée au tournoi, Hortence Mballa Atangana accuse son entraineur et la Fecajudo

MbalJo

Avec la défaite enregistrée par la judokate Hortence Vanessa Mballa Atangana très tôt ce vendredi 30 juillet 2021, les chances de voir le Cameroun rentrer des Jeux olympiques(Jo) Tokyo 2021 avec une médaille deviennent très exiguës. La sportive accuse la hiérarchie d’être à l’origine de son échec précoce.

MbalJo
 Hortence Vanessa Mballa Atangana (c) Droits réservés

Après l’élimination des boxeurs, Sarah HanffouWilfried Seyi, Albert Ayissi Mengue et Maxime Yegnong Njieyo aux Jo Tokyo 2021, les yeux étaient rivés et les espoirs des Camerounais reposaient sur la judokate Hortence Vanessa Mballa Atangana.

Délaissé par l’entraineur

Malheureusement, la sportive de 29 ans n’a pas fait mieux ce 30 juillet 2021. Elle a été battue par la Turque Kayra Sayit pour son entrée dans le tournoi. Celle qui fait pourtant partie des 15 meilleures mondiales dans la catégorie des + de 78 kilos, n’a pas manqué de justificatifs à sa sortie prématurée de la compétition.

Elle dit dans un premier temps, avoir été délaissée par son entraineur Rodrigue Chenet : « J’ai été abandonnée par l’entraineur malgré ma blessure », a-t-elle déclaré.

Le coach avait avoué

Ces propos sont confirmés par le coach de la Camerounaise, confié au microphone de Rfi : « Qu’on ne soit pas ensemble à Tokyo l’a impactée psychologiquement. Cela fait maintenant une quinzaine de jours qu’elle est un peu isolée, et très peu accompagnée sur place. J’ai essayé de la rassurer du mieux possible. À l’issue de son premier combat je pourrai avoir un retour avec elle pour débriefer. Je lui donnerai les mots-clés verbalement, cela suffira. J’ai fait beaucoup de préparation mentale, et donc nous fonctionnons beaucoup par mots-clés. L’idée c’est de ne pas l’envahir, de ne pas l’étouffer, elle sait ce qu’elle a à faire », a-t-il reconnu.

Conflits Vanessa-Fécajudo

Selon la quadruple championne d’Afrique, ses relations tendues avec la Fédération camerounaise de Judo (Fecajudo), n’ont pas joué en sa faveur : « Les liens glacials avec la Fédération nationale de Judo (Fecajudo) ont entravé ma préparation », a-t-elle déploré.

Pour rappel, deux conflits opposent l’athlète à la Fecajudo depuis un certain temps. Tout commence par la décision de l’instance nationale du judo, de changer la tutelle de la discipline. Vanessa Mbella s’est sentie bien avec Rodrigue Chenet, son entraîneur pendant sept ans, et a rejeté la décision de Fecajudo. Ce qui a provoqué une première division entre les deux équipes.

Ces brouilles ne pouvaient que donner lieu à une distanciation entre Vanessa et la Fecajudo qu’elle disait l’avoir abandonnée pendant les préparatifs du tournoi. Pour sa part, l’instance dirigée par Alain Christian Kingue n’est pas restée sans dire mot à ces accusations. .

« De 2013 à 2021, ce dernier a participé à 8 Championnats d’Afrique, 2 Jeux du Commonwealth, 7 Open d’Afrique, 6 Championnats du Monde, 10 Grands Chelems et Grand Prix, Jeux Africains et Jeux Olympiques (Rio 2016) … et toutes ces compétitions ont été financés par l’Etat camerounais, ou par le Fecajudo, ou par la solidarité olympique pour un montant d’environ cent millions de francs CFA », répondait la Fecajudo, pour qui ce départ de l’athlète voulait nuire à son image.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sonacam adresses contacts informations utiles

La Sonacam annonce des représailles contre les artistes qui font « la promotion d’obscénités » dans leurs musiques

J.O. Tokyo 2021 : Vanessa Mballa tient la Fecajudo responsable de son échec