in

JO 2012 : Ces camerounais qui défendent les couleurs de la France

Dix sportifs ayant un lien avec le Cameroun font partie de l’équipe olympique française présente à Londres depuis la fin du mois de juillet dernier.

emane%20gevrise
En judo, la toute nouvelle médaillée de bronze olympique dans la catégorie de moins de 63 kg, Gévrise Emane et Audrey Tcheumeo (moins de 78 kg), championne du

monde de sa catégorie sont deux valeurs sûres des tatamis pour le compte de la France.

Au basketball féminin, deux des maillons essentiels de la sélection nationale de l’Hexagone sont originaires du Cameroun. Il s’agit de l’intérieure Endéné Miyem et de sa compère du même poste, Emmeline Ndongue. Chez les garçons, l’ailier Nicolas Batum, joueur des Blazers de Portland en Nba aux Etats-Unis où il vient de parapher un nouveau contrat de 4 ans pour près de 23 milliards de Fcfa, est un élément clé de l’équipe tricolore menée par Tony Parker.

Pour approfondir :   Lionel Messi, un hat-trick pour entrer un peu plus dans la légende

Nina Kanto Njitam, l’handballeuse née il y a 29 ans à Yaoundé, fait valoir son talent avec l’équipe de France où elle a plus de 150 capes. A chaque fois qu’elle en a l’occasion, elle rappelle son amour pour sa mère patrie, le Cameroun.

Les ex -champions du Cameroun d’haltérophilie, Bernadin Kingué Matam (69 kg) et Venceslas Dabaya Tientcheu (69 kg), sont aujourd’hui des représentants français dans cette discipline olympique.

Sur les pistes d’athlétisme, la sprinteuse Véronique Mang qui sera aux départs des épreuves de 100 et 4×100 mètres ainsi qu’Antoinette Nana Djimou, l’une des favorites de l’heptathlon, toutes deux camerounaises de sang, sont des potentiels médaillées française durant la compétition londonienne. Du côté des hommes, Benjamin Bassaw dont la mère est camerounaise participera au relais 4 x100 mètres.

Pour approfondir :   Jean-Pierre Nsame : « En 2019, je n'ai pas été convoqué pour la CAN alors que j'étais le meilleur buteur camerounais en Europe»

On retrouve aussi une sportive camerounaise dans une autre délégation. La native d’Edéa, Julie Gwend, judokate en moins de 63 kg, est aux couleurs de l’Italie pendant ces Jeux Olympiques.

Tous, au vu de leurs performances antérieures et durant les jeux olympiques qui s’achèvent le 12 août prochain, s’ils avaient conservé leur nationalité d’origine (camerounaise), auraient pu monter sur les podiums olympiques avec le vert-rouge-jaune.

Pierre-Patrick Mouandjo


Vos commentaires ici


 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Probatoire 2012: 37,93% de taux de réussite

Opération Epervier : Ces condamnés à perpétuité du régime Biya