in

Jean Michel Nintcheu fait le procès de Samuel Dieudonné Ivaha Diboua

Le député qualifie de «liberticide, anti démocratique et anti constitutionnelle» la mesure d’interdiction de manifester prise vendredi dernier par le Gouverneur du littoral en opposition à la marche du 22 septembre 2020 annoncée par le Mrc.

L’élu invite l’autorité administrative «à faire sienne les disponibilités de l’article 35 de la constitution qui consacre le Droit de manifester». Nintcheu trouve incohérent qu’avec 71% à la dernière présidentielle, le pouvoir s’emploie à étouffer les manifestations publiques et conclue que Yaoundé affiche son «extrême fébrilité» à la veille du «grand soir» en rappelant qu’en 2008 ce sont des interdictions tous azimuts des manifestations publiques qui avaient «mis le feu aux poudres».

Pour approfondir :   Maitre René Manfo, candidat pour remplacer Paul Eric Kingué à la Commune de Njombe Penja

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Fecafoot condamnée à payer 3 millions à la Lfpc de Semengue

Calixthe Beyala 2

Calixthe Beyala sur l’affaire Paul Chouta : «J’ai retiré ma plainte, il y avait d’autres plaintes…je ne peux absolument rien faire»