in

Gestion des ordures ménagers : Le Cameroun trouve une alternative à Hysacam

 Face à l’urgence croissante de la gestion des déchets ménagers, le ministère de la Décentralisation et du Développement local a lancé une initiative qui vise à instaurer un système pérenne de gestion des déchets ménagers au Cameroun.

ordures insalubtrite
© Fadira Etonde, ndengue.com, 2023

Lors d’un atelier de cadrage méthodologique tenu à Mbalmayo le 22 mai 2024, des représentants du gouvernement, des acteurs locaux et des experts en gestion des déchets se sont réunis pour examiner la faisabilité d’un projet ambitieux soutenu par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). L’initiative s’inscrit en droite ligne du cadre du Programme d’appui à l’accélération et à l’approfondissement de la décentralisation et du développement local au Cameroun (Paadd). Elle a pour but de renforcer les capacités des collectivités territoriales décentralisées (CTD) à s’attaquer efficacement à l’épineux problème de la gestion des déchets.

L’atelier a permis d’évaluer la pertinence et la viabilité du projet, en tenant compte des défis spécifiques auxquels le Cameroun est confronté, notamment la croissance démographique rapide, l’insuffisance des infrastructures et l’incivisme des populations.

Pour approfondir :   Cameroun : Paul Biya déclare fériée, la journée du lundi 19 juillet 2021

Yaoundé : cas d’école des difficultés de traitement des ordures issues des ménages

C’est devenu une norme. A Yaoundé, les rues sont encombrées d’ordures domestiques non collectées. Le maire de ville Luc Messi Atangana, pointe du doigt un ensemble de facteurs à l’origine de cette crise, notamment le manque d’opérateurs de collecte, l’incivisme des habitants et l’augmentation constante de la population. Déterminé à s’attaquer à ce problème de front, le ministère de la Décentralisation et du Développement local met l’accent sur la planification d’un mécanisme de financement viable pour assurer une gestion durable des déchets à Yaoundé et dans d’autres villes du pays. Ceci pourrait devenir une alternative durable à Hysacam, la structure qui détient quasiment le monopole du secteur au Cameroun.

Pour approfondir :   Cameroun : Les 22 Lions indomptables qui reçoivent ce jour, les clés des logements offerts par Paul Biya

3 Comments

Leave a Reply
  1. Il ne faut plus que les autorités mènent les gens en bateau. Il y’a plusieurs projets qui sont proposés par les étudiants pour la gestion des déchets et qui ne sont pas finances .
    Les projets d’envergure que nous voyons prendre corps dans certains domaines sont la résultante de plusieurs projets échoués et relancer sous une autre forme jusqu’au produit final.

  2. La gestion des déchets dans nos villes reste problématique mais les solutions existent. Il faut dire la vérité : Hysacam est dépassée !
    Solutions: soutenir les initiatives qui oeuvrent de façon que ces déchets ne se retrouvent pas dans les bac à ordure d’Hysacam, c’est à dire, ceux qui travaillent dans la valorisation de ces déchets en respectant le principe « A chacun son déchets ». Le problème est que certains veulent tout recycler.

  3. Je suis particulièrement proteuse d’un projet dans ce sens et je souhaite me faire accompagner. J’y travail depuis deja des années en qualité de bénévole.
    Mais depuis un an, j’ai mis sur pieds une association et j’entre à présent dans la phase de recherche de financement afin d’agrndir les activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

laurent esso l homme de main de paul biya

Affaire PCRN : La TPI de Maroua désavoue Paul Atanga Nji !

Faim 1 1

Pénurie alimentaire dans l’Extrême-Nord : Le gouverneur s’inquiète et prend des mesures d’urgence