in

Football : Voici les ambitions de Seidou Mbombo Njoya pour la Fecafoot

Seidou Mbombo Njoya Fecafoot

Dans une publication sur son compte twitter ce mercredi 27 février 2019, le nouveau président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) a livré ses ambitions pour le devenir de cette institution.


Seidou Mbombo Njoya Fecafoot
Seidou Mbombo Njoya, Fecafoot – capture photo

Il y a de cela quelques mois que Seidou Mbombo Njoya est le nouveau patron de la tour de Tsinga. En quelques mois, il a déjà imprimé ses marques à travers plusieurs actions comme la résolution de la crise entre la ligue de football professionnelle (LFPC) et le syndicat des clubs d’élites du Cameroun (SYCEC) concernant le démarrage du championnat professionnel, la nomination des anciennes gloires à des postes de responsabilité et en ce moment la résolution de l’affaire des salaires et primes impayés des joueurs. Ces actions réalisées en un laps de temps, traduit la volonté du nouvel homme fort de la Fecafoot, traduisent son ambition pour cette instance faitière du football camerounais.

Pour approfondir :   Idriss Carlos Kameni - Sur sa non sélection à l’équipe nationale: «Il y a quelque chose qui cloche»

Son ambition est entre autres la modernisation de cette institution. « Nous devons moderniser l’administration, respecter l’éthique et combattre les mauvaises pratiques. Notre crédo doit être la performance pour reconstruire la crédibilité de notre Fédération », a écrit Seidou Mbombo Njoya.

« Pour mieux capitaliser nos atouts, nous devons présenter le visage d’une FECAFOOT en rupture avec les miasmes du passé », a-t-il ajouté.

Pour traduire ses ambitions, le président de la Fecafoot a commencé à réduire le personnel comme il l’avait annoncé après son élection. Cet amaigrissement de la ressource humaine a pour objectif de maitriser les dépenses de l’institution, même si les dépenses du personnel restent encore élevées. « Il faut se réjouir que notre Fédération ait réduit les dépenses de personnel et ses effectifs à la suite d’une réforme des ressources humaines bien menée, mais les dépenses de personnel restent élevées, à 37% des recettes mensuelles, là où la norme les fixe à moins de 30% », a souligné Seidou Mbombo Njoya.

Pour approfondir :   Le comité de normalisation de la FECAFOOT lance un appel d'Offre pour l'amélioration de la gouvernance du football camerounais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maurice Kamto et Penda Ekoka

Yaoundé : Maurice Kamto ne comparaîtra plus devant le Tribunal militaire (Porte-parole)

enfant image

Chronique : La transformation du Cameroun passe par l’élaboration d’un nouveau modèle économique et de société