in

Éric Christian Nya accusé d’entretenir des rapports homosexuels avec des étudiants

21230937 10212658212624797 2619354860936426460 n

Le journaliste en service à la Cameroon Radio and Television (crtv) et ses acolytes ont été trainés en justice à la suite d’une plainte initiée par dame Ongbil Gaëlle en date du 25 aout 2021. Elle les accuse entre autres des faits d’homosexualité, prostitution, corruption de la jeunesse, outrage à la pudeur des personnes âgées entre 16 et 21, diffamation…

21230937 10212658212624797 2619354860936426460 n
Eric Christian Nya (c) Droits réservés

L’affaire Éric Christian Nya est désormais devant le Procureur de la République près le Tribunal de Grande instance du Mfoundi.

En effet, dame Ongbil Gaëlle, par le biais de son conseil, a initié une plainte au tribunal de grande instance de Yaoundé contre son mari, un certain Songue Serge, Eric Christian Nya, journaliste à la CRTV et plusieurs autres personnes encore non identifiées.

Selon les explications rapportées par ladite plainte dont une copie nous est parvenue, la plaignant serait mariée au Cameroun à monsieur Songue Serge depuis courant 2012 tous demeurant en France. Avec ce dernier, elle a eu trois enfants. « Leur mariage a connu un relatif bonheur pendant plusieurs années jusqu’au moment où au détour d’une conversation, en l’an 2017, son époux lui a raconté des aventures homosexuelles d’un ami X dont il préférait taire le nom », peut-on lire dans la plainte.

Pour approfondir :   Le gouvernement révèle la nature et la provenance des auteurs de l'attaquant de Bamenyam

Ce même jour, poursuit-elle, sieur Songue, son mari lui aurait déclaré expressément que monsieur Christian Nya par ailleurs maitre de cérémonie de leur mariage religieux au Cameroun, « lui avait fait part de ses tendances gays et ses aventures et des aventures au Cameroun avec de jeunes étudiants ». Une situation qui selon elle, va la pousser à se demander si l’ami X dont parle son mari ne serait pas le journaliste.

C’est en fin 2020 qu’elle découvre des « preuves accablantes des rapports homosexuels entre son époux et monsieur Nya et entre son époux, et un jeune étudiant de l’université catholique d’Afrique centrale de Yaoundé à qui il proposait des rapports en groupe entre homme et garçons, autrement dit, des partouzes de type homosexuels et pédophiles », déclare-t-elle dans la plainte.

Pour approfondir :   Les sécessionnistes posent des conditions financières pour relâcher la dizaine de civils capturée lundi

Cette découverte, lit-on, a fortement impacté sur la santé de la plaignante au point de lui provoquer un accouchement prématuré avec délivrance à 5 mois. Ainsi, elle a initié une procédure de divorce à Paris non sans informer son entourage avec des éléments de preuve.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le 26 aout 2021

Cameroun : La revue de presse du jeudi 26 août 2021

eleves en joie

Cameroun : La rentrée scolaire 2021- 2022 maintenue le 6 septembre 2021