in , ,

En guerre contre les drogues et stupéfiants, le préfet fait arrêter 22 jeunes à Kumba

Au cours d’une opération anti-drogue dirigée par le préfet du département de la MemeEdwin Kena Ngwana, la police de Kumba, dans la région du Sud-Ouest du Cameroun, a procédé à l’interpellation de 22 jeunes, parmi lesquels 5 filles et une femme enceinte. Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts continus pour lutter contre la toxicomanie dans la région.

Des malfrats interpelles
Photo illustrative : Des suspects interpellés par la Police - DR

Au cours d’une opération anti-drogue dirigée par le préfet du département de la MemeEdwin Kena Ngwana, la police de Kumba, dans la région du Sud-Ouest du Cameroun, a procédé à l’interpellation de 22 jeunes, parmi lesquels 5 filles et une femme enceinte. Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts continus pour lutter contre la toxicomanie dans la région.

La lutte contre la consommation des drogues et de stupéfiants se porte bien dans la ville de Kumba. La trappe lancée le 15 juin dernier par le préfet Edwin Kena Ngwana le démontre à suffire. Il s’agit d’une opération qui a été menée par les éléments de police et qui a abouti à l’arrestation de 22 jeunes, parmi lesquels 5 filles et une femme enceinte.

Pour approfondir :   Cameroun : ce que Brenda BIYA dit dans cette vidéo où elle apparait avec un couteau

Les 22 jeunes arrêtés font face à des poursuites judiciaires, et les autorités espèrent que ces actions serviront de dissuasion pour les autres potentiels consommateurs de drogues. Le préfet Ngwana a exprimé sa détermination à continuer de mener des opérations similaires pour éradiquer la toxicomanie et protéger la population de Kumba.

L’autorité administrative a souligné l’importance de cette action pour rassurer les populations locales, souvent victimes des dérives liées à la consommation de stupéfiants.

Les autorités locales, préoccupées par l’augmentation de la toxicomanie et ses conséquences néfastes sur la sécurité et le bien-être des résidents, ont intensifié leurs efforts pour réprimer ces activités illégales. Les arrestations récentes sont perçues comme une étape significative vers la restauration de l’ordre et de la sécurité dans la région.

Pour approfondir :   Cameroun : 2,7 millions de personnes touchées par l'insécurité alimentaire !

1 Comments

Leave a Reply
  1. Le Préfet de la MEME s’appelle Chamberlain NTOU’OU NDONG et non pas Edwin Kena Ngwana.
    Renseignez-vous bien SVP.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revue Mbala

La revue de presse camerounaise du mercredi 19 juin 2024

Jean Onana et Aboubakar e1718777972204

Besiktas : Les Camerounais Vincent Aboubakar et Jean Onana poussés à la sortie