in

Dschang : Le tribunal coutumier condamne une femme pour séquestration de son mari

La séquestration de la femme est intervenue dans la capitale départementale de la Menoua, parce que son mari voulait prendre une autre femme pour épouse. Elle s’y est opposée en menaçant de le brûler dans la maison.

Ville de Dschang
Une vue de la ville de Dschang - DR

L’affaire a été portée au niveau du tribunal coutumier de Dschang. Elle a été sanctionnée par la chefferie. Elle n’a pas le droit d’adresser la parole aux personnes de son village pendant un an. Elle doit  payer une amande de 100. 000f.

Cette affaire divise l’opinion. Certaine estiment que si elle a signé polygamie, elle devrait s’attendre à avoir une coépouse. D’autres pensent que la sanction est lourde et que c’est difficile de rester un an sans parler aux gens du village.

Pour approfondir :   La Gendarmerie resserre l’étau autour des promoteurs du discours haineux au Cameroun après les tensions de Sangmélima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accident mortel Bafoussam

Accident mortel de Bafoussam : les blessés ont besoin de sang

AGA JMLP

Alex Gustave Azebazé : « On ne peut pas accepter que l’administration s’érige de fait en juge des différends entre militants de partis politiques »