in

Douala : Un réseau de fausse signature démantelé à la sous-préfecture du 3e arrondissement

Nouhou Bello

Après plusieurs forfaits commis dans cette unité administrative, le sous-préfet Nouhou Bello a décidé de mettre fin à cette supercherie organisée au sein de son lieu de service. L’information a été relayée hier 23 mars 2019 par le journal Actu Cameroun.


Nouhou Bello
Nouhou Bello (c) Droits réservés

D’après le récit de nos confrères, les contre-faiseurs dont la face visible était celle de démarcheur ; usaient frauduleusement du nom du sous-préfet de Douala III, Nouhou Bello pour se faire de l’argent : « Ils se faisaient passer pour des démarcheurs et en échange d’un montant qu’ils fixaient, proposaient de faciliter les diverses opérations des usagers pressés pour la plupart qui voyaient en eux un moyen d’éviter toutes les tracasseries et la longue file d’attente qu’il y a très souvent dans les sous-préfectures », relate le journal.

En plus de la signature, nous apprenons également par ce canal que les mêmes individus proposaient de faux documents administratifs aux usagers : « Il n’y a pas que les signatures qui étaient fausses, mais aussi des documents tels que des actes de vente de terrain et actes divers de mariage, de naissance. » Renseigne le reporter d’Actu Cameroun.

 Alerté le 19 mars dernier par deux femmes victimes de ces démarcheurs, le sous-préfet a mis sur pied une équipe spéciale pour enquêter sur le sujet. C’est à l’issue de celle-ci qu’on a pu déterminer les véritables auteurs de ses actes.

Nouhou Bello a de ce fait rappelé aux populations qu’il n’existe aucun démarcheur reconnu au sein de sa sous-préfecture : « Ils n’ont pas besoin de donner leurs dossiers à quelqu’un et surtout avec des frais. Un bureau du courrier est ouvert tous les jours dès 7 h 30 à la sous-préfecture, les usagers peuvent y déposer leurs dossiers. Le service public est gratuit et il n’existe aucun intermédiaire pour avoir accès aux différents services », a-t-il martelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Christopher Fomunyoh

Christopher Fomunyoh : « Quand je lis les chefs d’accusation qui sont portés contre Maurice Kamto, je dis, ce n’est pas normal ! »

Capture.JPG Momo 4

Cameroun : Jean De Dieu Momo accueilli en grande pompe à Dschang (images)