in

Djamen répond à ceux qui critiquent sa volonté d’entrer dans le gouvernement Biya

Djamen Celestin

 « Ce n’est pas parce qu’on est au gouvernement qu’on est antipatriote, Kamto y a été pendant 7 ans », dixit le démissionnaire du Mouvement pour la renaissance du Cameroun sur les antennes d’ABK radio mercredi le 6 janvier 2021.


Djamen Celestin
Célestin Djamen (c) Droits réservés

Taxé d’homme sans véritable convictions politiques par beaucoup de ses pairs, Célestin Djamen a daigné rassurer les auditeurs qu’il demeure fidèle à ses idées. Pour lui, il ne convient pas de l’assimiler à Jean de Dieu Momo car, « Jean de Dieu Momo, c’est Jean de Dieu Momo et Célestin Djamen, c’est Célestin Djamen », soutient-il.  «Je pense que dans un sens général, tout être humain se trompe. Je suis toujours égal à moi-même. Ma manière de présenter les choses à changer certes, mais je suis resté constant sur le fond. Je ne suis pas là pour parler de Jean de Dieu momo, je le respecte beaucoup il peut bien faire ce qu’il veut », poursuit l’ancien Secrétaire aux droits de l’Homme du MRC.

Comme très souvent lors de ses récentes sorties médiatiques, Célestin Djamen a également réitéré son envie d’entrer dans le gouvernement de Paul Biya. « Ce n’est pas parce qu’on est au gouvernement qu’on est antipatriote. Maurice Kamto y a été pendant 7 ans. Dans un gouvernement, on ne fait pas allégeance à un individu »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Idriss Carlos Kameni : « Je veux retrouver un club et bien finir ma carrière »

Le 11 janvier 2021

Cameroun : La revue de presse du lundi 11 janvier 2021