in

Dialogue national : Le MRC invité à travers les réseaux sociaux

crm mrc

Annoncé pour la fin de ce mois de septembre, les prémices du dialogue national ont effectivement débuté le 11 septembre 2019, au lendemain du discours du Chef de l’État à la nation.

crm mrc
Militants du MRC

Dans sa série de consultations, le Premier ministre, chef d’orchestre de ces assises reçoit ce mercredi, les partis politiques et les leaders d’opinion.

Invitée de la matinale de radio Équinoxe ce mercredi 18 septembre 2019 pour s’expliquer sur la position du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Tiriane Noah, deuxième vice-présidente du parti a rassuré de la participation du MRC à ces assises, car, « la résolution de la crise anglophone est une préoccupation importante pour le MRC ».

Pour approfondir :   « Jean Jacques ZE tu es un PRO, ne te mélange pas dans les conneries des guignols de l'info »

Seulement, la femme politique regrette la manière dont les choses sont menées : « Un moment comme le dialogue national qui doit résoudre les questions sensibles, et essentielles de notre pays, on (le MRC ndlr) est invité à travers les réseaux sociaux. On se retrouve dans une histoire où on annonce le dialogue national à mondovision, on mobilise tout un État pour écouter le discours de Monsieur Biya, et que les invitations relatives à cet évènement se passent par réseaux sociaux. Nous n’avons reçu aucun carton d’invitation physique pour le compte du MRC. En outre, parlant du même dialogue, nous avons reçu quelques jours avant un planning de passage des partis politiques, des leaders d’opinion. Hier (mardi 17 septembre 2019 Ndlr) nous avons reçu un autre programme toujours sur les réseaux sociaux, totalement décalé du premier. Cela traduit un amateurisme criard sur des questions aussi essentielles. On peut voir par-là que même les organisateurs de ce dialogue ne prennent pas les participants au sérieux ».

Pour approfondir :   Nécrologie : Décès ce mardi d’une présentatrice de la Radio-télévision camerounaise

Pour finir, Tiriane Noah fait constater que la majorité des personnes invitées dans ce dialogue sont des personnes pro-RDPC. « Celles-là qui depuis le début, ont dénié le problème anglophone. On a l’impression qu’on invite les partis d’opposition pour la forme pour justifier le terme dialogue national ». Ce qui l’amène à se demander si le dialogue national est celui du RDPC.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cabral

Cameroun : Voici les propositions de Cabral Libii pour le « grand dialogue national »

Cabral Kamto

Cameroun : Cabral Libii parle de Maurice Kamto