in

Dénis Emilien Atangana : « Le mandat présidentiel devrait revenir à 5 ans renouvelable une fois »

Denis Emilien Atangana

Le lundi 18 janvier 2021, le Cameroun commémorait l’an 25 de la constitution de 1996. Dans une tribune publiée sur Facebook, le président du Front des démocrates camerounais (FDC) fait un bilan de cette constitution et propose que l’on reduise le mandat de 7 à 5 ans renouvelable une fois.


Denis Emilien Atangana
Dénis Emilien Atangana, président du FDC – capture photo

Lebledparle.com vous propose le texte intégral.

Constitution du 18 janvier 1996: Qu’est-elle devenue 25 ans après !

Bien que l’année 2020 soit le parachèvement très tardif des institutions prévues dans la constitution du 18 janvier 1996 avec la mise en mise en place tardive des conseils régionaux, je constate que l’application de cette constitution est faite à pas de tortue et qu’il  manque encore une véritable volonté politique pour traduire dans les faits l’esprit qui y est contenu. Cette Constitution avait été adoptée dans un contexte difficile après les années de braise de 1990. Malgré l’adoption de l’état unitaire décentralisé pour une participation effective des populations à la gestion des affaires locales, nous constatons que la décentralisation peine à prendre corps. Les Mairies et les conseils régionaux restent malgré tous les beaux discours, des vœux pieux, des coquilles vides sans une véritable influence et des moyens financiers pour répondre aux besoins et aspirations des populations. L’essentiel des ressources de l’État demeure entre les mains  du gouvernement de Yaoundé et des caciques du régime, à titre officiel ou officieux. Le poids pesant des représentants de l’Etat au niveau des communes et des régions reste un véritable handicap pour la mise en œuvre effective de cette décentralisation. Je regrette aussi la non application de l’article 66 de cette constitution relatif à la déclaration des biens. Cette constitution mérite d’être modifiée au regard du contexte actuel marqué par la résurgence des discours tribaux et ethniques et la crise anglophone qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il serait judicieux pour le Président de la République d’entreprendre la réforme constitutionnelle pour permettre au Cameroun de faire son entrée dans le cercle restreint des pays qui appliquent les principes de la démocratie.  Pour la décennie 2021-2030, le mandat présidentiel devrait revenir à 5 ans renouvelables une fois, l’organisation des élections régionales, municipales, législatives et Présidentielle à deux tours, le rabattement de la majorité politique et électorale à 18 ans.

Denis Emilien Atangana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Replay : Les Zombies existent-ils réellement ? (Intimes Convictions du Lundi 18/01/2021)

hommes sont stresse

Cinq présumés détourneurs de fonds passent aux aveux et relatent comment ils ont usurpé l’identité de certains fonctionnaires pour percevoir leurs salaires