in

Demande de libération de l’équipe médicale de la clinique Le Jourdain à Yaoundé

Il est actuellement demandé la libération immédiate de trois membres de l’équipe médicale de la clinique Le Jourdain à Yaoundé, qui sont détenus provisoirement à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui. Le Dr Djiwa Nzoumpe Annie, Étoundi Amour Thierry et Mvondo Engama Dieudonné sont accusés d’avoir causé la mort d’un nouveau-né dans une salle d’accouchement en avril 2023.

Clinique le Jourdain à Yaoundé

L’avocat Christian Ntimbane Bomo a récemment exprimé son inquiétude quant à l’arrestation et à l’emprisonnement du personnel médical sans qu’aucun jugement n’ait eu lieu pour des erreurs présumées commises dans le cadre de leur pratique professionnelle. Il souligne que si les actes médicaux peuvent être considérés comme des infractions à la loi pénale, il est extrêmement difficile de les caractériser. Il appelle donc à un procès équitable avec la contribution de plusieurs expertises capables de démontrer l’intentionnalité du comportement de l’équipe médicale.

En tant que candidat déclaré à l’élection présidentielle, Ntimbane Bomo met également en évidence les conséquences potentielles de cette situation sur les hôpitaux au Cameroun. Les professionnels de la santé pourraient devenir réticents à effectuer certains actes médicaux nécessaires mais risqués, de peur d’être réprimés pénalement pour des erreurs commises dans le cadre de leur pratique. Cette situation, selon lui, ne ferait qu’aggraver les problèmes déjà présents dans le système de santé déjà sous pression.

Pour approfondir :   Cameroun-Bamenda : tirs, explosions, ce qui s'est réellement passé dans la nuit de Samedi à Dimanche

Erreurs médicales

L’appel à la libération de l’équipe médicale de la clinique Le Jourdain gagne du terrain et suscite un débat national sur la protection des professionnels de la santé et l’importance de maintenir un environnement où ils peuvent travailler sans crainte d’une répression injuste.

Plusieurs personnes estiment qu’il est essentiel de garantir un équilibre entre la responsabilité des professionnels de la santé et la nécessité de maintenir un environnement propice à leur pratique. Un procès équitable et l’intervention d’experts médicaux qualifiés sont nécessaires pour évaluer la situation et déterminer si des erreurs médicales ont été commises intentionnellement. La libération de l’équipe médicale de la clinique Le Jourdain permettrait de préserver la confiance des professionnels de la santé et de maintenir un système de santé solide et efficace au Cameroun.

Pour approfondir :   Yaoundé : Le fameux pasteur de l’église de réveil « Tabernacle de la liberté » trainé en justice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mohamadou Ousmanou Abbo, homme d'affaires camerounais décédé le 13 octobre 2023

Décès de Mohamadou Abbo Ousmanou, un homme d’affaires influent au Cameroun

Song

Cameroun-Sénégal : Quel plan tactique de Rigobert Song pour le match de ce soir ?