in

Le procès de Ténor renvoyé : Le début d’une sempiternelle affaire judiciaire ?

Le procès de Ténor renvoyé : Le début d’une sempiternelle affaire judiciaire ?

C’est déjà un secret de polichinelle, le rappeur Ténor a comparu pour la première fois le lundi 2 août 2021 devant les juges du Tribunal de première Instance de Bonanjo à Douala, capitale économique camerounaise pour des faits de : « conduite en état d’ivresse, homicide involontaire… » dans le meurtre de la jeune Erica Mouliom survenu le 15 juillet 2021 dans un accident de la route impliquant l’artiste.

Le procès de Ténor renvoyé : Le début d’une sempiternelle affaire judiciaire ?
Image d’illustration (c) Droits réservés

 

Ladite audience de flagrance a été reportée au jeudi 12 août prochain.

« Je suis ivoirien dans le sang… juste camerounais dans les papiers. »

Le procès de Ténor n’est pas seulement suivi de ses compatriotes camerounais. Il est très suivi des ivoiriens. Peut-être même trop, car plusieurs personnalités ivoiriennes à l’instar de la comédienne Eunice Zunon, du pasteur Camille Makosso… et bien d’autres continuent de manifester leur soutien à l’artiste. On comprend pourquoi, le natif de Yaoundé a lui-même dévoilé dans une de ses démos : « parait que je suis ivoirien dans le sang… juste camerounais dans les papiers. »

Le plus intriguant dans cette affaire, c’est qu’une tranche d’ivoiriens à espoir que le chanteur s’en tire avec une courte peine ou qu’il soit entièrement disculpé.

Mais ce que nos « frères » semblent ignorer c’est que les reports d’audience au Cameroun se puisent à la pelle. Et celui de Ténor pourrait bien être en préproduction. Les tribunaux camerounais ne sont pas réputés pour donner un verdict rapide aux détenus, surtout aux personnalités mises en cause. Ce n’est pas Amadou Vamoulké qui vous dira le contraire !

Des reports à profusion

L’ancien directeur général de la radio-télévision publique (Crtv) détient un record de 74 audiences renvoyées. Le journaliste de 71 ans est en détention à la prison centrale de Nkondengui depuis près de 5 ans pour des faits de malversations financières.

De plus Le célèbre journaliste sportif Martin Camus Mimb emmitouflé dans une affaire qu’il n’y a plus lieu de raconter est en détention depuis le 14 juillet en compagnie de l’un de ses proches. Il avait plaidé « non coupable » le 22 juillet 2021. Son procès a été renvoyé pour ce mercredi 4 juillet prochain pour « entendre les observations du parquet sur la demande de remise en liberté » du propriétaire de la Radio Sport Info (Rsi). 

Il faut joindre à tout cela le cas du procès de Paul Chouta libéré de justesse en dépit d’une peine de deux ans déjà aboutie pendant sa mise en détention qui a duré 2 ans après près de 25 audiences ajournées. Il était accusé pour diffamation et diffusion de fausses nouvelles.

Le cas de Tenor est le plus lourd sur la balance judiciaire lorsqu’on se fie aux chefs d’accusation requis contre lui.

Si son procès du 12 août prochain est encore reporté, il y a de fortes chances que l’on conjugue sa carrière « à l’imparfait. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    La Gendarmerie met aux arrêts un domestique ayant organisé le cambriolage de la maison de son patron

    Issa Hayatou suspendu par la FIFA

    Issa Hayatou suspendu par la FIFA