in

Décret : Paul Biya nomme un ancien gouverneur à la tête du Comité National de Désarmement, des ex-combattants sécessionnistes

Fai Yengo Francis 1

Le Chef de l’Etat a signé ce 30 novembre, un Décret portant création d’un Comité  National de Désarmement, de Démobilisation et de Réintégration des  ex-combattants du Boko Haram et des groupes armés des Régions du  Nord-Ouest et du Sud-Ouest, comme l’a rapporté Lebledparle.com


Fai Yengo Francis 1
M. Faï Yengo Francis – Archives

Cinq jours après avoir créé ce comité le Président a procédé ce mardi 4 décembre 2018, à la nomination d’un coordonnateur national. Le décret a été signé ce mardi et lu sur les antennes de la CRTV Poste nationale. Il s’agit de M. Faï Yengo Francis, ancien gouverneur du centre, du littoral où il a géré les émeutes de la fin de 20008. Il a été aussi préfet de la Menchun dans le Nord-ouest au début des années des 80 et c’est lui a géré la crise du lac Nyos. Au regard de ce bref palmarès, il semble être l’homme de la situation, parce qu’il maitrise bien cette partie de la région anglophone et il a géré plusieurs crises.

Pour approfondir :   Cameroun : Voici les préalables du MRC pour le grand dialogue national

La nomination rapide d’un coordonnateur à la tête du comité Comité  National de Désarmement, de Démobilisation et de Réintégration des  ex-combattants du Boko Haram et des groupes armés des Régions du  Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le Chef de l’Etat a promis dans son discours d’investiture de tout faire pour résoudre les crises sécuritaires dans les deux régions anglophones du pays.

Monsieur FAÏ-YENGO Francis, ancien gouverneur du Littoral, ancien PCA au port de Douala et aujourd’hui  Président du conseil d’administration du Bureau National de l’Etat Civil (BUNEC) a été interdit de sortie du territoire national, parce que son nom a figuré dans la liste des personnalités rendue publique par le délégué général à la sureté nationale Martin Mbarga Nguele le 04 Avril 2018.

Pour approfondir :   Tchakounté Kemayou : « Le clash entre Libii et Nkou soulève la problématique de la moralité de nos hommes politiques »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TAS Image

Retrait de la CAN 2019 : les autorités camerounaises envisagent de saisir le Tribunal arbitral du sport

KAMTO AVOCATS

Retrait de la CAN au Cameroun : La coalition autour de Maurice Kamto réagit et charge Paul Biya