in

Décès de George Floyd : Wanah Immanuel Bumakor dénonce l’hypocrisie africaine

Décès de George Floyd : Wanah Immanuel Bumakor dénonce l’hypocrisie africaine

Dans une tribune glissée sur la table de la rédaction de lebledparle.com le 5 juin 2020, Wanah Immanuel Bumakor, spécialiste en étude de paix et de gestions des conflits exprime son indignation face à l’attitude des Africains après l’assassinat de George Floyd.


Décès de George Floyd : Wanah Immanuel Bumakor dénonce l’hypocrisie africaine
Wanah Immanuel Bumakor (c) Droits réservés 

Dans son analyse, Wanah Immanuel Bumakor dénonce ce qu’il considère comme « l’hypocrisie africaine », et invite particulièrement les Camerounais à « revenir en arrière et à regarder ce qui s’est passé dans votre pays au cours des 4 dernières années »

Lebledparle.com vous invite à lire, l’exposé de Wanah Immanuel Bumakor tel que soumis à notre rédaction.

GEORGE FLOYD ET L’HYPOCRISIE AFRICAINE

Il est vraiment douloureux de voir comment les Africains, en particulier les Camerounais, sont si indignés par la mort de George Floyd par les policiers américains, tandis que les Camerounais sont quotidiennement témoins de brutalités policières. En fait, pour faire simple, nous avons étés tellement habitués à la violence policière au point où les citoyens tués par les forces de sécurité ne choquent plus la majorité des Camerounais.

S’il vous plaît Camerounais ! lorsque vous souhaitez exprimer votre désapprobation et vos sympathies pour le meurtre de George Floyd, je vous invite à revenir en arrière et à regarder ce qui s’est passé dans votre pays au cours des 4 dernières années.

Souvenons-nous comment les avocats, des personnes respectables dans la société, ont été brutalisés parce qu’ils protestaient pacifiquement contre la discrimination du gouvernement envers les Camerounais d’expression anglaise ?

Souvenons-nous des étudiants qui ont été agressés et violés par des policiers à Buea alors qu’ils protestaient contre les conditions horribles dans lesquelles ils vivent à l’université ?

Souvenons-nous des nombreux Camerounais qui sont détenus illégalement et arbitrairement depuis plus de 4 ans jusqu’à nos jours sans avoir commis aucun crime.  Une majorité d’entre eux n’ont même pas encore eu un procès ?

Souvenons-nous des 3000 personnes, décédées à cause d’une guerre que le régime illégitime de Biya a déclenchée, et du fait de leur arrogance, il reste obstiné à mettre fin à la guerre pacifiquement parce que ce régime ne veut pas quitter le pouvoir. Où sont donc l’Union africaine et les autres pays africains ?  Mettent-ils leurs efforts pour mettre fin à cette guerre ?

Surtout, montrons également notre indignation pour Samuel Wazizi, un journaliste décédé cette semaine en détention après avoir été illégalement et arbitrairement arrêté pendant près d’un an maintenant. Il est aussi un être humain. Il mérite la justice, comme beaucoup d’autres personnes décédées et d’autres encore en prison. Samuel Wazizi n’a pas été tué par des Blancs, mais par des Noirs.

En Afrique et au Cameroun, en particulier, c’est un gouvernement des Noirs qui tue ses propres citoyens. Nous vivons ainsi depuis 6 décennies. Quel message avons-nous envoyé au monde ?

Après les tribulations de la traite négrière, du colonialisme et du massacre aveugle des Noirs par les Blancs, les Africains étaient censés envoyer un autre message au monde sur leur vivre ensemble pacifique et solidaire.

Malheureusement, les dirigeants africains irresponsables, dont la seule préoccupation est de rester au pouvoir par tous les moyens, ont rendu le continent africain inhabitable.  Nous voyons chaque jour des Africains tenter de traverser la mer pour devenir des mendiants en Europe.

Nous avons fait du continent africain un endroit qui décourage les autres Noirs du monde entier à rentrer dans leurs pays parce que nos gouvernements illégitimes ont plus de respect pour les Blancs que pour les Noirs. Pouvez-vous imaginer un homme blanc maltraité en Afrique comme George Floyd ?  Pourquoi pensez-vous qu’il est pratiquement impossible pour un homme blanc de souffrir en Afrique ?

Telle est la réalité de l’Afrique. Pourquoi devrions-nous être surpris lorsque les Européens, les Chinois, les Arabes et autres ne nous respectent pas ?  C’est parce que nous n’avons pas réussi à construire un État où un Noir peut y vivre confortablement et prospérer. Comme je le dis toujours, dans ce monde, le respect se mérite et ne s’accorde pas.

LEVONS-NOUS POUR SAMUEL WAZIZI, IL MÉRITE LA JUSTICE.

Wanah Immanuel Bumakor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Une maman empoisonne son petit-fils à UP Kotto près de Mbanga

    Mort de Samuel Wazizi : Denis Nkwebo dévoile les mensonges du communiqué du gouvernement

    Mort de Samuel Wazizi : Denis Nkwebo dévoile les mensonges du communiqué du gouvernement