in

Crise anglophone : Des personnes qui manifestaient contre les séparatistes ont été enlevées par ces derniers à Oku

Ambar

La scène s’est déroulée le 6 avril 2022 à Oku dans le département du Bui, région du Nord-Ouest.

Ambar
 Des combattants séparatistes(c) Droits réservés 

Alors que des dizaines d’hommes et femmes ont investi les rues pour protester les actes posés par les combattants séparatistes à Oku, elles ont été stoppées net par ces derniers. La vidéo diffusée sur la toile depuis hier montre comment certains d’entre eux se sont fait capturer et battre et humilier dans la journée du 6 avril.

Les manifestants sont accusés par les « Amba Boys » d’avoir été soudoyés par les élites du coin pour se rebeller contre eux. Rappelons qu’il y a au moins deux jours, les populations des villages Jikijem, Elak, Ngemsiba et Oku se sont levées comme un seul hommes pour dénoncer les cas de kidnapping, tortures, imposition des villes mortes qui deviennent récurrents dans la localité.

Pour approfondir :   Nécrologie : Un ancien Premier ministre camerounais est mort

Quelques mois plus tôt, l’on avait assisté à une scène pareille où les habitants de Kedjom-Ketinguh dans l’arrondissement de Tubah, protestaient aussi contre les exactions des séparatistes depuis le début la crise dite anglophone en 2016.  

Pour l’heure, aucune infirmation ne filtre sur la direction où ont été conduites les personnes enlevées hier. Nous y reviendrons dans nos prochaines parutions.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

carrefour Elig edzoa

Des agents de la mairie créés des émeutes au quartier Akwa à Akwa Douala

6a46be99 285e 4951 91a4 3e1884fedb26

Jean-Claude Van Dame devient ambassadeur de la culture et de la biodiversité congolaise