in

Christian Bassogog depuis la Chine : « Je vis du riz-spaghetti tous les jours »

Bossog.jpg

Christian Bassogog a fait part à notre confrère de Oko’o, des difficultés qu’il rencontre au quotidien à s’alimenter à son bien vouloir en Chine.  


Bossog.jpg

Christian Bassogog (c) Droits réservés 

C’est depuis le 19 février 2017 que Christian Mougang Bassogog a déposé ses valises dans le club chinois d’Henan Jianye.

Si l’attaquant camerounais est à l’aise du point de vue pécuniaire dans l’Empire du Milieu, il reste qu’il ne s’accommode toujours pas aux habitudes culinaires de son pays d’accueil : « Pour moi, c’est difficile de manger chinois. Moi je vis du riz-spaghetti tous les jours. C’est mon quotidien là-bas », s’est-il confié à Oko’o, média digital camerounais.

Né le 18 octobre 1995 à Douala, capitale économique du Cameroun, Christian Bassogog signe au Rainbow FC de Bamenda en avril 2014. En novembre de la même année, le Lion indomptable est recruté par le club américain des Hammerheads de Wilmington évoluant en United Soccer League.

En août 2015, l’attaquant camerounais, une véritable moto sur un terrain de football, signe son premier contrat professionnel avec le club danois Aalborg.

Deux ans plus tard, il s’engage avec le club chinois avec lequel il prolonge le contrat le 2 avril 2018.

Bassogog est élu meilleur joueur de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) disputée au Gabon en 2017 et à l’issue de laquelle, le Cameroun est sacré quintuple champion d’Afrique face aux Pharaons d’Egypte, 7 fois champion d’Afrique. C’était au score de 2 buts contre 1. Une tête de Nicolas Nkoulou et de Vincent Aboubakar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Denis Emilien Atangana

Dénis Emilien Atangana : « Le FDC est allé défier le RDPC dans ses bastions que certains thuriféraires qualifiaient d’imprenables »

63891873 eleve viol

Cameroun : Une élève de la classe de 5e violée par voie anale à Douala