in

Charles Atangana Manda : « Les camerounais iront massivement aux urnes le 09 Février 2020 »

Charles Atangana Manda abk

Le Directeur de l’observatoire des médias et de l’opinion publique au MINCOM a été l’un des invités du rendez-vous de l’infos augmentée dans le cadre de la matinale d’ABK radio, ce lundi 13 janvier 2020.


Charles Atangana Manda abk
Charles Atangana Manda – capture photo

La contre-offensive à l’appel au boycott des élections

Joint au téléphone, le militant du RDPC a à la ferme conviction que le camerounais ne vont pas céder à l’appel au boycott lancé par les partis politiques de l’opposition qui sont non partant pour ce double scrutin, à l’instar du MRC. « Les camerounais iront massivement aux urnes le 09 Février 2020, parce qu’ils aiment leur pays », Charles Atangana Manda, dans ABK Matin.

La presse prise en otage par les politiques

Le Chef traditionnel à Ngoumou pense que la presse locale est instrumentalisée par les politiques. « Les camerounais se haïssent aujourd’hui parce que tout le monde est le plus fort, tout le monde est le plus intelligent… Les politiques instrumentalisent la presse pour la tuer. Or, les acteurs de cette presse devraient faire preuve de neutralité », déclare le militant du parti des flammes.

Pour approfondir :   Meurtres du 20 Mai à Belo : Michelle Ndoki accuse le Gouvernement de négligence

« L’idéologie du Renouveau national est parfaite »

À ceux qui portent sur le Renouveau incarné par leur président national, Paul Biya, le militant convaincu et convainquant du parti au pouvoir pense que ceux qui l’opprobre sur son parti ne sont exempte de tout reproche. « Nous sommes tous des fils et filles de ce pays, laissez le Renouveau tranquille !… L’idéologie du Renouveau national est parfaite, il faut juste l’appliquer. Ceux qui tirent sur le Renouveau sont loin d’être parfaits », martèle Charles Atangana Manda.

Pour approfondir :   Cameroun : La reconstruction des régions anglophone va coûter 36 milliards de FCFA pour la première année

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wizkiz brenda

Père Lado : « Au Cameroun, le diable a élu domicile dans nos palais transformés en night-club »

cropped ni john fru ndi sdf

Ni John Fru Ndi : « L’armée a voulu prendre les armes pour défendre ma victoire, j’ai refusé »