in

Charlemagne Messanga Nyamding : « Il faut réformer tout l’appareil de l’Etat »

L’ancien militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) a fait cette déclaration sur Vision 4 dans Club d’élites du dimanche 10 septembre 2023.

Messanga Nyamding Vision 4
Pascal Charlemagne Messanga Nyamding dans Club d’élites sur Vision 4 - DR

« Le président est en danger »

Il a mentionné que la situation au Cameroun était préoccupante et que de nombreuses personnes avaient des difficultés à subvenir à leurs besoins de base. Il a également exprimé sa préoccupation pour la santé du président Paul Biya, affirmant que certaines personnes profitaient de la situation pour tromper le président. « Est-ce que le président Biya va toujours venir au secours des camerounais ? Mais vous n’avez même pas pitié de père qui n’arrive plus à manger même un morceau de plantain à cause de tous ces soucis ? Aujourd’hui au Cameroun, ça va mal et les gens roulent le président Paul Biya dans la farine. Le président est en danger ! », déclare le politologue Charlemagne Messanga Nyamding dans Club d’élites sur Vision 4.

Le Rdpc pris en otage

Messanga Nyamding a déclaré que le RDPC était actuellement pris en otage par des individus qu’il a qualifiés de « bandits » qui utilisaient l’identité du parti à des fins douteuses. Il a également suggéré que le président Biya était entouré de personnes peu recommandables. « Le RDPC est aujourd’hui pris en otage par des bandits, qui utilisent son identité. Le président Paul Biya au vu de ce qui lui a été servi à travers cette décentralisation, est lui aussi en otage. Il est entouré de bandits à cols blancs. Quand on voit son décret récent sur la décentralisation, mais on le comprend, il dit clairement qu’il est attaché », pense Charlemagne Messanga Nyamding dans Club d’élites sur Vision 4.

Pour approfondir :   André Luther Meka : « les anciens militants du Mrc se comportent comme des désenvoutés »

Il a critiqué le modèle de décentralisation actuellement en place au Cameroun, le qualifiant d’échec. Il a appelé à des réformes de grande envergure pour réformer l’ensemble de l’appareil de l’État. « Il faut qu’on dise aux gens, que la décentralisation tel qu’on la pratique là est mauvaise. Elle a échoué. Il faut au Cameroun des réformateurs. Il faut réformer tout l’appareil de l’Etat », ajoute le politiste.

Messanga Nyamding a fait un parallèle entre la situation des Lions Indomptables (l’équipe nationale de football du Cameroun) et la situation politique du pays, suggérant que les problèmes au sein de l’équipe nationale reflétaient les problèmes plus larges de l’État. « Ce qui se passe aujourd’hui au niveau des Lions Indomptables est exactement symptomatique de ce qui se passe au niveau de l’Etat », poursuit-il.

Pour approfondir :   Crise anglophone : Le cri de Mouelle Kombi pour le retour de l’école au Nord-Ouest et Sud-Ouest

Ces déclarations reflètent les inquiétudes de Messanga Nyamding concernant la gouvernance, la situation économique et politique au Cameroun, ainsi que sa conviction que des réformes sont nécessaires pour remédier à ces problèmes.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dieudonne Essomba 1

Dieudonné Essomba : « Le Cameroun ne peut pas fonctionner avec un chef de l’Etat qui ne fonctionne pas »

Capture kamto et meka

André Luther Meka : « L’éloge hypocrite de Kamto à l’armée »