in

Catastrophe d’Eseka : Camrail s’explique sur les indemnisations du 31 juillet 2019

Catastrophe dEsekaaa

Dans une note d’information arrivée à notre rédaction très tôt, ce matin du 22 aout 2019, Camrail, le concessionnaire du chemin de fer camerounais dresse son bilan des indemnisations.

Catastrophe dEsekaaa
Catastrophe d’Eseka – DR

Le transporteur ferroviaire camerounais avoue avoir désintéressé 91 % des familles et ayants droit des personnes décédées. 100 % des personnes ayant subi un préjudice matériel ont été remboursées.

« Au 31 juillet 2019, dans le cadre des actions d’indemnisation menées par Camrail et ses assureurs au bénéfice des blessés, des familles et ayant droit des personnes décédées et aux personnes ayant perdu des objets dans l’accident ferroviaire du 21 octobre 2016 à Eseka, au moins 91 % des dossiers relatifs à l’indemnisation des personnes décédées ont été réglés ou sont en attente de signature de protocole d’accords ou d’homologation devant le tribunal », précise Camrail.

La filiale du groupe Bolloré explique également que, « 99 % des passagers blessés ont déjà été définitivement indemnisés, alors que trois cas, qui ont fait l’objet d’une évacuation sanitaire à l’étranger, sont encore pris en charge et bénéficient de l’accompagnement comme tous les autres blessés des médecins mobilisés ». Bien plus « 100 % des personnes ayant subi un préjudice matériel et dont les dossiers étaient conformes ont toutes été remboursées ».

À en croire Camrail, ces opérations ont été réalisées sur la base des dossiers ouverts par les victimes et leur ayant droit dans les cellules d’accueil et d’information ouvert à Douala et Yaoundé. Au-delà des campagnes d’appels initiées, les dossiers d’indemnisation ont été instruits et discutés sur la base des éléments présentés, des dispositions légales applicables, et de la valorisation faite par Camrail et ses assureurs. Les protocoles d’accord convenus avec les victimes et leurs ayants droit ont été homologués par les instances judiciaires compétentes.

De mémoire, la catastrophe ferroviaire survenue le 21 octobre 2016 dans la localité d’Eséka, région du Centre du Cameroun, a selon le bilan officiel, fait 79 morts et 600 blessés. Le 26 septembre 2018, le tribunal de première instance d’Eséka a rendu son verdict dans le cadre du procès relatif à cet accident, en condamnant Camrail « pour homicide, blessures involontaires et activités dangereuses ». Ce verdict a été contesté par le transporteur ferroviaire qui avait alors décidé faire recours à la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    IMG 10721

    Cameroun : 5ème édition du championnat national du Sport de travail

    Alain Blaise Batongue

    Alain Blaise Batongue : « Si vous n’avez pas une économie compétitive, vous ne pouvez pas battre votre monnaie »