in

CAN 2015 – pas de report

CAN 2015 - pas de report
Issa Hayatou, président de la CAF, avec Fouzi Lekjaa, président de la fédération marocaine, le 3 novembre à Rabat. | AFP/FADEL SENNA

CAN 2015 - pas de report

S’il est certain que la CAN 2015 se tiendra en Janvier prochain, le mystère persiste cependant sur le lieu exact.

« La Coupe d’Afrique des nations est maintenue en janvier, en dépit de la demande de report du Maroc, pays hôte, a indiqué, lundi 3 novembre, à Rabat, le directeur des médias de la Confédération africaine de football (CAF), Junior Binyam. Le dispositif sanitaire mis en place par le Maroc pour prévenir la propagation d’Ebola est largement capable de faire face au flux limité de supporteurs durant la compétition… Tout changement de dates se ferait au détriment du calendrier de la CAF, qui a l’obligation de suivre le calendrier international de la Fifa. »

Une nouvelle réunion aura lieu le 11 novembre au Caire, siège de la CAF, afin de« prendre les décisions qui s’imposent », a-t-il ajouté, à l’issue d’entretiens avec les responsables marocains. La CAF laisse en fait cinq jours au Maroc, jusqu’à samedi 8 novembre, pour communiquer sa réponse définitive. Trois options sont sur la table : le maintien de la compétition dans le royaume pour la seconde fois de son histoire (du 17 janvier au 8 février), son déroulement dans un autre pays ou son annulation pure et simple.


Le royaume chérifien avait sollicité en octobre un report de la plus importante compétition sportive continentale en raison de la propagation du virus Ebola qui a fait près de 5 000 morts cette année, essentiellement dans trois pays (Guinée, Liberia et Sierra Leone). Le Maroc avait proposé de déplacer l’épreuve en juin 2015 ou en janvier 2016. Suite à cette demande, la CAF avait sondé certains pays, comme l’Afrique du Sud, le Ghana et l’Algérie, leur demandant s’ils étaient prêts à reprendre l’organisation au pied levé, pour janvier.


POSITION CONCILIATRICE


Si les autorités marocaines n’ont encore jamais formellement renoncé, elles ont simplement demandé le report, oscillant selon plusieurs sources entre posture définitive et position conciliatrice, mais en donnant toujours la priorité aux questions de santé publique sur celles relevant du sport.

 Certains joueurs, de leur côté, avaient émis des craintes de voir le maintien de la compétition. « La CAN ne devrait pas avoir lieu, a déclaré Vincent  Enyeama, le gardien de but de Lille et de la sélection du Nigeria. Ce n’est pas moi qui décide, mais je pense que c’est risqué pour tout le monde ! En Afrique, les gens veulent toujours te toucher, te serrer la main… Encore une fois, je ne suis pas la CAF, ce n’est pas moi décide. Une chose est sûre néanmoins, si le tournoi est maintenu et que l’on se qualifie, je répondrai présent ».

La rencontre du lundi 3 novembre à Rabat intervenait au lendemain de la réuniondu comité exécutif de la CAF, tenue à huis clos à Alger, lors de laquelle sesmembres ont chargé Issa Hayatou, président de la CAF, de prendre une décision finale. Ils n’ont donc pas été entendus.


Si la CAF maintient les dates de la compétition, personne ne sait encore où elle sera organisée. Le tirage au sort de l’épreuve reste, pour l’heure, programmé le 26 novembre à Rabat. Seize nations – dont le Maroc (pays hôte), l’Algérie et le Cap Vert, déjà qualifiés – doivent y participer. Et des centaines de milliers de supporteurs sont dans l’attente.

 

  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Compaoré: abécédaire d'un président déchu - Biographie

    Compaoré: abécédaire d’un président déchu – Biographie

    Un généticien camerounais encourage la consommation d’insectes sur le continent

    Un généticien camerounais encourage la consommation d’insectes sur le continent