in

Cameroun : Narcisse Mouellè Kombi désavoue les « déclarations fallacieuses » de Ben Modo, PDG de Prime Potomac

Moelle Kombi Narcisse

Alors que le Cameroun intensifie les préparatifs du championnat d’Afrique des Nations(Chan) 2020 et la Coupe d’Afrique des Nations(Can) prévue en 2021, Ben Modo, président directeur général(Pdg) de Prime Potomac s’active à ventiler un certain nombre d’informations dans les médias visant à annihiler les actions gouvernementales au sujet de l’organisation des compétitions sportives en vue. Des déclarations qui suscitent l’ire de Narcisse Muoellè Kombi dans un communiqué à toutes fins utiles.

Moelle Kombi Narcisse
Pr Narcisse Mouellè Kombi (c) Droits réservés

L’entreprise Prime Potomac est attributaire de six marchés exclusivement financés sur les fonds de l’Etat du Cameroun depuis le 18 août 2017. Il s’agit notamment de la construction de 4 stades et de deux hôtels dans la ville de Garoua, région du Nord.

Cependant, Ben Modo, PDG de l’entreprise en charge desdits chantiers fait des sorties répétées dans les médias dans l’intention de remettre enn cause  les efforts fournis par le président du comité d’organisation du Chan 2020 et la Can 2021.

Toute chose qui irrite Narcisse Mouellè Kombi, ministre de l’Education physique et sportive qui dans son communiqué du 9 novembre 2019, tient à recadrer les sorties répétées de de Ben Modo tout en rappelant les termes du contrat non sans faire un compte rendu au public de l’évolution des travaux par Prime Potomac dans cette partie du territoire.

{source}

<blockquote class=”twitter-tweet” data-lang=”fr”><p lang=”fr” dir=”ltr”>A TOUTES FINS UTILES <a href=”https://t.co/1MO75kJ0Ob”>pic.twitter.com/1MO75kJ0Ob</a></p>&mdash; Pr Narcisse MOUELLE KOMBI (@KombiPr) <a href=”https://twitter.com/KombiPr/status/1193181353803685888?ref_src=twsrc%5Etfw”>9 novembre 2019</a></blockquote>

<script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

{/source}

Rappelons qu’en ce qui concerne le Chan 2020, le logo et les sites devant accueillir la compétition sont connus de même que les travaux se poursuivent pour être dans les délais dans quelques mois si le Cameroun veut honorer son engagement à organiser cette 33ème édition de la Can après le « glissement de date » connu en 2019.

{module Sur le sujet}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Owona Nguini MATH

Owona Nguini : « Le président du MRC fait de la politique du croque-mort »

Le 11 novembre 2019

Cameroun : La revue de presse de ce lundi 11 novembre 2019