in

Cameroun : Louis Paul Motaze classifie les entreprises et établissements publics

Mota Cam

Le ministre des Finances a signé ce 4 mai 2020, deux arrêtés portant l’un sur la classification des entreprises publiques et l’autre, des établissements publics au Cameroun.

Mota Cam
Louis Paul Motaze (c) Droits réservés

L’un des deux arrêtés signés par Louis Paul Motaze porte sur la classification des entreprises publiques. Au total, il y en a 35 soit cinq entreprises de première catégorie aux rangs desquelles la Cameroon Telecommunications(Camtel), la Compagnie camerounaise d’Aluminium(Alucam), la Société de développement du coton du Cameroun(Sodecoton), la société nationale des hydrocarbures(SNH).

Une seule entreprise publique de seconde catégorie à savoir la Cameroon Development Coorporation(CDC) ajouté à cela 8 entreprises publiques et troisième catégorie, 5 de quatrième catégorie et 16 de cinquième catégorie.

Pour approfondir :   Cameroun : Bimbia, candidat au patrimoine mondial de l’Unesco

Pour ce qui est des établissements publics, ils sont au nombre de 73 soit deux de première catégorie ; la Caisse nationale de prévoyance sociale(CNPS), Fonds spécial d’Equipement et d’intervention inter communal (FEICOM). Une seule entreprise de deuxième catégorie à savoir la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures(CSPH).

Sept établissement publics constituent la troisième catégorie (Cameroon Radio Television, Agence de Régulation des Télécommunications) 12 de quatrième catégorie (Société de Développement du cacao, Hôpital général de Yaoundé, Hôpital général de Douala, etc.) et le gros dans pour les établissements publics de cinquième catégorie au nombre de 57.

Pour approfondir :   Un jeune Camerounais nommé Directeur général de Dangote Cement


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mboma patrick onze type

Lions indomptables : Patrick Mboma dévoile son Equipe type

LE PERSONNEL REINTEGRE

Mairie de Douala : Roger Mbassa Ndine réintègre les ex-délégués du personnel licenciés par Fritz Ntone Ntone