in

Cameroun : L’État promet un don de 4 nouvelles locomotives à Camrail

IMG 20190118 WA0088

L’annonce a été faite le 18 décembre 2019, par le ministre des Transports Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe au cours de la 33e session du Comité interministériel des infrastructures ferroviaires, a constaté lebledparle.com.  

IMG 20190118 WA0088
Camrail (c) Droits réservés

Dans l’optique d’actualiser le Plan ferroviaire national, le gouvernement camerounais compte procéder à l’acquisition d’un nouveau matériel roulant pour Camrail. Lors des assises du 18 décembre dernier, le ministre Ngallè Bibéhè a inscrit, dans sa programmation budgétaire, « des projets porteurs, dont la mise en œuvre vise à construire et à réhabiliter certaines infrastructures de transport, à renforcer la sécurité et la sûreté dans les différents modes de transport et à rendre disponibles les données météorologiques ».

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>Transports : en 2020, le Cameroun va investir 14 milliards dans les projets porteurs (port de Kribi, Camair-Co, Camrail…) <a href=”https://t.co/YX2uGrvneA”>https://t.co/YX2uGrvneA</a> <a href=”https://t.co/K3G1nkvIzo”>pic.twitter.com/K3G1nkvIzo</a></p>&mdash; Investir au Cameroun (@InvestCameroun) <a href=”https://twitter.com/InvestCameroun/status/1207927059118534656?ref_src=twsrc%5Etfw”>December 20, 2019</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

D’après le quotidien Le Jour dans son numéro du 19 décembre 2019, les locomotives arrivent au port de Douala le 5 janvier 2020. « Lesdites locomotives dont le paiement a été effectué ont embarqué au port de Norfolk, en Pennsylvanie, aux États-Unis depuis le début de cette semaine et sont maintenant hors des eaux territoriales américaines. Elles seront au port de Douala vers le 5 janvier 2020 », a rassuré le patron des Transports dans les colonnes de Le Jour. Il a par ailleurs appelé le directeur général de la CAMRAIL, Pascal Miny présent à cette rencontre, à « bien vouloir prendre toutes les dispositions nécessaires pour leur dédouanement et leur acheminement dans les installations de l’entreprise dont il a la charge où elles devraient subir tous les tests prévus dans le contrat avant leur réception et leur mise en service ».

Si le coût d’acquisition de ces quatre locomotives n’a pas été dévoilé, le journal précise que, Claude Misse Ntone, le Directeur des Transports ferroviaires a plutôt apporté des précisions sur l’investissement qui est en train d’être fait.  

Selon lui, « pour ce qui est des voitures, le processus d’acquisition suit son cours. Mais, nous l’avons dit, il s’agit de 25 voitures qui vont être fabriquées en Corée cette fois-là et qui pourraient être au Cameroun courant 2021. Il y a aussi un projet de réhabilitation de 11 voitures du parc Soule et elles devraient être mises en service avant la fin du mois d’avril 2020. Ces investissements, c’est par rapport à ces deux grandes échéances parce que nous visons le CHAN 2020 avec les 11 voitures et la CAN 2021 avec les 25 voitures. Mais, c’est un investissement à long terme. C’est surtout pour relancer l’activité voyageuse qui a connu un ralentissement depuis l’accident ferroviaire du 21 octobre 2016 à Esaka», lit-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Essomba

    Dieudonné Essomba : « Le régime Biya s’arc-boute sur une mission qui est devenue très dégradante pour sa propre image »

    Mebara Atangana Jean Marie p

    Tribune : La décrispation du climat politique passe aussi par la libération des prisonniers de l’opération Épervier