in

Cameroun : L’ancien journaliste de la CRTV Mikado Eboa Elame déterminé à poursuivre Roger Milla en Justice

Milla Eboa

Mikado Eboa Elame tient sa rancœur de l’échange houleux qu’il a eu avec l’ancienne gloire du football camerounais Albert Roger Milla sur les ondes de Royal FM le samedi 22 août 2020.


Milla Eboa
Mikado Eboa Elame & Roger Milla sur Royal FM le 22/08/2020 (c) Droits réservés

C’est sur le plateau de Canal 24 que Mikado Eboa Elame a dit sa détermination à poursuivre en Justice, Albert Roger Milla, l’actuel ambassadeur itinérant à la Présidence de la République « Tous les éléments sont en train d’être constitués et je verrai comment Monsieur Milla va s’en sortir. Je vais poursuivre Monsieur Milla. Je vais le trainer devant les juridictions et nous verrons… Milla répondra de ses actes devant la justice. Il n’y a rien à faire », a-t-il promis.

Pour approfondir :   Le Collectif des Journalistes d’investigation décerne le prix de meilleur manager d’une institution publique à Clément Atangana

Et pour cause, sur le plateau de Royal FM il y a deux semaines, « Monsieur Milla a eu à mon endroit des injures publiques… Monsieur Milla a porté atteinte à mon honorabilité et à mon honnêteté professionnelle et intellectuelle. Ce que je ne peux pas pardonner », a juré l’homme des médias.

Pour ce dernier, : « Il m’insulte’’ menteur’’, ‘’pauvre type’’, ‘’malheureux’’. Voilà les termes qu’il a utilisés. Ce sont des injures publiques très graves », s’est indigné Mikado Eboa Elame avant de préciser : « Moi je ne l’ai pas insulté. C’est lui qui m’a injurié et l’élément circule dans les réseaux sociaux », s’est-il innocenté.

Pour approfondir :   Cameroun: 30 ans de prison pour des agents de UBA Tsinga et du MINJUSTICE, pour détournement de fonds publics

Affaire à suivre !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

biya paul f

Jacques Bruno Ndjankeu : « Tous aux régionales pour faire avancer le Cameroun de son Excellence Paul Biya »

DD Esso

Dieudonné Essomba : « On ne peut pas juger l’Etat unitaire du Cameroun par rapport à l’Etat fédéral du Nigeria »