in

 Éric Essoussè: « Pour créer il faut ressembler à Dieu ; donc le suis dieu »

 Éric Essoussè: « Pour créer il faut ressembler à Dieu ; donc le suis dieu »

Postfacé par le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur et chancelier des ordres académiques le Pr Jacques Fame Ndongo, le livre du Dr Éric Essoussè, directeur général des élections au Cameroun, a été présenté et dédicacé ce lundi 25 juin 2019 à l’ESSTIC.

 Éric Essoussè: « Pour créer il faut ressembler à Dieu ; donc le suis dieu »
Erik Essoussè (c) Droits réservés

L’amphithéâtre Hervé Bourges de l’ESSTIC (Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la Communication) sis à l’Université de Yaoundé I, a servi de cadre de présentation et dédicace du livre d’Éric Esssoussè intitulé Valeurs fondamentales parfaites et développement de l’Afrique : De la Renaissance aux lumières.

Au cours de cette rencontre littéraire, des spécialistes de la thématique abordée par l’auteur en ont fait chacun à son tour une note de lecture pour éclairer la lanterne du public à dominance estudiantine venu nombreux prendre part à la cérémonie.

La première intervention a été celle du Pr Alawadi Zélao, vice-doyen de Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Dschang. Dans ses propos, l’universitaire a donné la quintessence de l’ouvrage dans une approche politique.

Selon son entendement, l’auteur enseigne qu’il n’y a pas de honte à prendre chez l’autre ce qui peut enrichir l’Africain. Il fait un parallèle avec les géants asiatiques qui aujourd’hui sont parmi les puissances mondiales grâce aux valeurs fondamentales parfaites qui sont contenues dans la Bible, le Coran, le Bouddhisme sans oublier l’animisme.

Il s’agit principalement du travail bien fait, l’intérêt général, la bonne gouvernance et la rigueur. Malheureusement, malgré les atouts écologiques, naturels et humains dont possède l’Afrique, elle est en panne de développement.

La lecture du Dr Basile Ngono, enseignant associé à l’ESSTIC est venue tonifier les propos de son prédécesseur à la seule différence que son angle était inhérent à son domaine ; la philosophie.

Dans sa posture de philosophe justement, il qualifie le livre d’une « esthétique rédemptrice » dans la mesure où il résulte la somme du développement intégral. Pour lui, l’auteur a fait une expérience de la vérité sur soi. Selon sa compréhension, le livre est d’autant plus philosophique qu’il nait de l’émerveillement des pérégrinations de l’auteur à l’Occident.

Le Pr Laurent Charles Boyomo Assala, professeur titulaire des universités et directeur de l’ESSTIC fait une lecture réduite à sa plus simple expression. Pour l’épistémologue, le livre vise à construire le lecteur sur les valeurs. Il pense que l’auteur propose une complémentarité entre le spiritualisme et le matérialisme.

Place en dernier à l’auteur Éric Essoussè pour expliquer de fond en comble le contenu de son livre. Le directeur général des élections a signifié que l’idée d’écrire l’ouvrage Valeurs fondamentales parfaites et développement de l’Afrique : De la Renaissance aux lumières remonte à 1977, année où il arrive en France après obtention de la licence au Cameroun.

Au premier contact avec le pays d’accueil, il est fasciné par ses prouesses technologiques, ses infrastructures de marque, l’estime accordée aux valeurs fondamentales « parfaites » que sont la rigueur la précision, l’exactitude, le mérite, le travail bien fait.

Jusque-là une question continuait de tarauder son esprit : « Pourquoi les Africains n’arrivent pas à faire comme les autres ? ». Il a compris que « pour se développer, il faut avoir la somme de toutes les connaissances parfaites ; celle de Dieu et celle des hommes » ajoutant par là que pour être créateur il faut une élévation de l’esprit, il faut ressembler à Dieu : « Je suis dieu », a-t-il soutenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Accident mortel de Lagoué : Paul Biya adresse ses condoléances aux familles éprouvées

    Accident mortel de Lagoué : Paul Biya adresse ses condoléances aux familles éprouvées

    Affaire Amadou Vamoulké : Le tribunal renvoie pour la 19ème fois le procès

    Affaire Amadou Vamoulké : Le tribunal renvoie pour la 19ème fois le procès