in

Cameroun : Des militants du MRC s’en prennent à Guibaï Gatama pour avoir ignoré la libération de Mamadou Mota dans son journal

Motazer

Certains militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) estiment que le directeur de la publication de L’Œil du Sahel n’aurait pas dû faire sourde oreille de la libération du vice-président de leur formation politique dans la parution de ce 8 février 2021.

Motazer
Mamadou Mota (c) Droits réservés

Après près de deux ans passés en prison, Mamadou Mota a recouvré sa liberté au petit matin du vendredi 5 février 2021. Plusieurs journaux en ont fait la Une et d’autres ont du moins évoqué le fait du jour dans leurs colonnes.

Le choix de la rédaction

Le trihebdomadaire régional d’informations du Grand Nord a pour sa part, a choisi d’en faire abstraction : « Recrutement de 3000 instituteurs : 50% de recrues pour le Grand-Nord », a pointé à la Une, le journal de Guibaï Gatama ce 08 février 2021, annonçant en colonnes et en pied de page, les questions d’éducation, de sport et de coopération internationale.

Pour approfondir :   Cameroun : Un bracelet d’identification des nouveau-nés pour mettre fin au phénomène de vol de bébé dans les hôpitaux

Une indifférence ?

Pour les membres du MRC, en sa qualité de « défenseur » des droits du Nordiste, le DP aurait tout au moins, évoqué le sujet Mota, ressortissant du Septentrion.

 « La UNE de L’Œil du Sahel de mon ami et frère Guibaï Gatama au lendemain de la libération de Mamadou Mota. Pour ce journal, cette libération est un non-événement. Nous prenons acte cher membre du conseil national de la Communication Grand DÉFENSEUR des fils du Grand Nord », a écrit Lebon Datchoua.

Un constat qui est partagé par Mathieu Youbi, communicant du MRC pour qui : « La UNE de L’Œil du sahel au lendemain de la libération de Mamadou Mota. Pour celui qui se fait appeler Grand DÉFENSEUR des fils du Grand Nord aucun mot sur Mamadou Mota. Ce fut pareil quand MOTA avait été battu, torturé avec double fracture. Quand le monde s’indignait, et sa photo faisait la Une des autres journaux, L’Œil du Sahel avait choisi de parler de l’installation du sous préfet L’ŒIL DU SAHEL, L’ŒIL DU RDPC AU SAHEL », peut-on lire.  

Pour approfondir :   Un cadre du PCRN s'oppose à la décision du parti de rompre sa collaboration avec Equinoxe TV et annonce sa démission


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cameroun : Le parlement de la jeunesse face au gouvernement ce 9 février 2021 !

Cameroun : Paul Biya octroie 5 millions de FCFA à chacune des familles affectées par le massacre de Ngarbuh