in

Cameroun: Cloisonnement entre le gouvernement et la présidence!

Conseil de ministre

Les cérémonies solennelles de présentation des vœux de Nouvel An 2021 au couple présidentiel sont déprogrammées en raison des mesures barrières visant à freiner la propagation du Covid-19, selon un communiqué signé par le ministre directeur du cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo, le lundi 04 janvier 2021.


Conseil de ministre
Conseil de ministres – DR

Dans une tribune publiée sur Facebook le mardi 05 janvier 2021, l’universitaire Louis Marie Kakdeu explique les conséquences de cette suppression de cérémonie de présentation des vœux au couple présidentiel.

« En à peine un mois, le projet de loi des finances déposé par le gouvernement a été modifié substantiellement par la présidence de la république. C’était d’abord le décret portant réforme de la retraite avec des implications financières énormes et depuis hier, l’annulation des traditionnelles cérémonies de présentation des vœux. Dans le système de clientélisme hiérarchisé du Cameroun, cela signifie qu’aucune autre “créature” n’osera recevoir des vœux cette année, ce qui engendre aussi des conséquences financières énormes.

Nous comprenons qu’il y a un mois, le gouvernement ne savait pas que l’on reformera la retraite et que l’on respectera les mesures barrières. Une autre question est de savoir pourquoi la présidence n’a pas fait budgétiser ou non ses mesures il y a un mois? N’est-ce pas la navigation à vue? D’une part, l’on voit bien le défaut de planification qui est l’une des tares de la gouvernance Biya depuis bientôt 39 ans et d’autre part, l’absence de cohésion gouvernementale qui signifie en gros que le chef de gouvernement camerounais n’a aucun pouvoir de décision.

Ce mode de gouvernance est intenable! »

LMK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mveng Ekodo Roland Simeon

Ekodo Mveng : « Les discours de fin d’année des leaders politiques ne me semblent pas être des pures distractions »

Rolande Bechon

Cyrille Rolande Bechon : « Le discours de Paul Biya est resté dans son registre habituel »