in

Camair-co : C’est désormais la guerre entre entre Ngalle Bibehe et Georges Njipendi

Camair-co : C'est désormais la guerre entre entre Ngalle Bibehe et Georges Njipendi

Dans une correspondance dont lebledparle.com a eu copie, le ministre des Transports, par ailleurs président du conseil d’Administration (Pca) de la compagnie aérienne nationale (Camair-co), instruit le directeur général Georges Njipendi d’annuler tous les textes qu’il a signés en date du 19 août 2019.

Camair-co : C'est désormais la guerre entre entre Ngalle Bibehe et Georges Njipendi
L’équipe dirigeante de Camair-co – DR

Cette actualité fait les choux gras de la presse camerounaise en ce moment.

En effet en date 20 août 2019, Ngalle Bibehe a adressé une correspondance incendiaire à Louis Georges Njipendi, directeur général de la compagnie aérienne nationale.

Dans un document d’une page, le Pca demande à Georges Njipendi (DG) d’annuler une kyrielle de décisions qu’il a prises en date du 19 août 2019. « Je vous demande de procéder à l’annulation de tous ces textes signés le 19 août 2019, jusqu’à la validation de l’organigramme de la société par un prochain Conseil d’administration », peut-on lire dans cette correspondance.

Suite à cette lettre, l’on peut aisément décrire le climat social qui existe entre le Pca et le DG de Camair-co.

Pour expliquer cette sourde tension, Ngalle Bibehe fait état de ce que, « il vous (Georges Njipendi Ndlr) a été demandé de tout mettre en œuvre pour stabiliser l’entreprise et bien maitriser son environnement avant tout mouvement… », a-t-il rappelé au directeur général de Camair-co.

Selon les informations, les toutes dernières décisions prises par Georges Njipendi dont, le redéploiement massif du personnel, des nominations des responsables sans l’accord du Conseil d’administration, la désignation de certains personnels à des postes non intégrés dans les textes organiques, etc., n’ont pas respecté ces consignes. D’où la correspondance de Jean Ernest Ngalle Bibehe.

Lebledparle.com apprend que cette correspondance a été envoyée au Secrétaire général de la Présidence de la République, au Secrétaire du premier ministère, au directeur général adjoint de Camair-co et à plusieurs autres membres du gouvernement. Ceux-ci sont, selon certains experts, les principaux arbitres de ce conflit. On est loin de sortir définitivement de l’affaire Camair-co

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Sam Severin Ango : « Avec AYUK TABE condamné, il n'y aura plus de dialogue »

    Sam Severin Ango : « Avec AYUK TABE condamné, il n’y aura plus de dialogue »

    Mercato : Choupo-Moting tranche pour son avenir au PSG

    Mercato : Choupo-Moting tranche pour son avenir au PSG