in

Cameroun: Cabral Libii absent du TOP 4 de François Soudan à l’issue de la présidentielle 2018

Cabral Libii2

Le Directeur des rédactions du journal Jeune Afrique qui donne vainqueur Paul Biya le 07 octobre estime qu’il y a un fauteuil pour trois en ce qui concerne le statut du chef de l’opposition.


Cabral Libii2
Cabral Libii dans les locaux de TV5 Monde le 09 septembre – DR

A l’analyse de François Soudan le siège occupé depuis 26 ans par le SDF, pourrait basculer chez deux autres prétendants au titre de président de la République.

Pour l’éditorialiste qui a livré 02 raisons qui donnerons vainqueur le président Biya, il faudra tout de même surveiller de près qui parmi les principaux candidats de l’opposition va arriver second et qui prendra la tête de l’opposition. «Alors il y a trois principaux prétendants dont on parle : Maurice Kamto avocat, originaire de la Region de l’Ouest. Ses points forts, c’est une campagne de terrain très efficace. Il a une longueur d’avance dans l’Ouest, en pays bamiléké, il fait un gros travail dans le Nord. Ensuite, il y a Akere Muna qui est également un avocat, originaire du Nord-Ouest anglophone avec un réseau étendu à l’international, mais il est nouveau en politique et il n’a pas de parti politique à lui. Et en fin,  il y a Joshua Osih qui est le candidat du SDF. Il apporte la touche jeune. Le SDF, c’est le deuxième parti du pays avec des bastions dans le Nord-Ouest, le Sud-Ouest, Douala le littoral mais, le candidat n’est pas aussi connu que Ni John Fru Ndi, le chairman du SDF» a analysé ce dimanche 16 septembresur RFI, le parton de la rédaction de Jeune Afrique.

Pour approfondir :   Le gouvernement indien offre au Cameroun 100 bourses de formation dans cinq domaines 

Une analyse du journaliste qui va à contre-pied de certaines analystes et sondages réalisés sur les réseaux sociaux qui voient pourtant Cabral Libii, le leader du mouvement 11 millions de Citoyen au coude à coude avec Maurice Kamto. Le jeune Candidat défiait d’ailleurs Paul Biya sur les antennes de TV5 le 09 septembre: «Paul Biya ne peut pas gagner une élection au Cameroun (…) Face à moi, c’est impossible pour lui ( Paul Biya, ndlr) de gagner une élection au Cameroun. » Lançait cabral Libii.

Pour approfondir :   Célestin Djamen à André Marie Talla : « Nous ferons tout pour que triomphe le Cameroun Power »

A retrouver en Kiosque ce 17 septembre chez Jeune Afrique, les portraits des candidats à la présidentielle du 07 octobre 2018.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paul Biyaaa

Selon François Soudan, voici pourquoi Paul Biya sera réélu président au Cameroun

Ahmad caf presi

Cameroun/CAN 2019: Ahmad Ahmad promet une nouvelle décision de la CAF à la fin du mois