in

Cameroun: B.E.C, la solution technique au retard de croissance des entreprises de la sous-région Afrique centrale

IMG-20180506-WA0018 (2).jpg

C’est le défis que se donnent des diplômés majors de grandes écoles au CAMEROUN et à l’internationale à l’instar de Polytechnique Yaoundé, la Faculté du Génie Industriel, l’Institut Polytechnique de Grenoble, Polytechnique Lille …. Ils viennent de mettre sur pied BRAINSTORM ENGINEERING CONSULTING (B.E.C).

IMG-20180506-WA0018 (2).jpg

Entreprise citoyenne de conseil en ingénierie spécialisée dans les domaines de Génie Civil & Urbanisme, Génie Informatique, Génie Mécanique & Industriel Et Génie Electrique, B.E.C souhaite mettre à la disposition des entreprises et particuliers de l’Afrique en général et du Cameroun en particulier, des solutions efficaces et adaptées au contexte technico-économique de cette région.

Sa cible, des PME, PMI, TPE et START-Up, qui représentent 85% du tissu économique dans la zone. « Ils meurent sans avoir déployé leurs pleins potentiels ; cela à cause d’un manque d’expertise en Génie Industriel & Mécanique ou d’un usage inefficace des nouvelles technologies informatiques » explique les promoteurs de B.E.C. « Des maisons qui s’effondrent parce que des fondations sont mal dimensionnées ; des immeubles qui brulent parce qu’un ingénieur électricien n’a pas conçu l’installation électrique. »

De la conception des machines agricoles aux audits énergétiques en passant par la création des sites web et logiciels, ces jeunes diplômés souhaitent  accroitre d’avantage les activités de ces entreprises et particuliers qui ne bénéficient pas toujours du savoir faire des ingénieurs.

Pour approfondir :   Lutte contre le Covid-19 : Les mesures du gouvernement pour réduire les risques alimentaires

« Les services d’un ingénieur sont des denrées rares que seuls pouvaient s’offrir les grandes entreprises et multinationales (…) Lorsqu’un ingénieur termine sa formation à polytech, son premier rêve est de travailler pour une grande entreprise ou une multinationale telle que les Brasseries du Cameroun, TOTAL, COTCO, ORANGE, VIETTEL, ENEO, RAZEL, Routd’Af…. », telle est la motivation de ces diplômés qui se donnent pour défi, de porter BEC comme un leader en Afrique dans les 20 prochaines années.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bahoken Stephane

Mercato : Le camerounais Stéphane Bahoken pressenti pour succéder Toko Ekambi à Angers

Samuel Kleda

Cameroun /Crise anglophone : Les Évêques du Cameroun appellent à l’arrêt de violences dans le Nord-Ouest et Sud-ouest