in

Akere Muna : « Amadou Vamoulké a refusé de se mettre à table avec les corrompus, alors ils l’ont mis sur leur menu »

La condamnation d’Amadou Vamoulké à 12 ans de prison ferme pour détournements de deniers publics fait réagir sur les réseaux sociaux, quelques heures après.

Amadou Vamoulke

Le Tribunal criminel spécial a reconnu mercredi 21 décembre l’ancien directeur de la CRTV, la radiotélévision publique, coupable d’avoir détourné plus de 600 millions de francs CFA, avec l’ancien ministre des Finances, Polycarpe Abah Abah, qui lui écope de 17 années de prison.

L’ancien bâtonnier dit connaître l’ancien directeur général de la CRTV et qu’il a été un homme honnête. « Le verdict est tombé et Amadou Vamoulke a été condamné à 12 ans de prison. La nouvelle m’a coupé comme un couteau. Je le connais depuis plusieurs décennies et il a tjrs été un homme extrêmement intègre – Comme journaliste prolifique à la Sopecam & comme directeur tenace de l’Imprimerie nationale. A la CRTV, il s’est imposé une baisse de salaire. Selon les médecins, il risque la paralysie après 7 ans d’incarcération. Avocat que je suis depuis 45 ans, je n’arrive pas comprendre ce qu’on lui reproche », écrit l’Avocat.

Selon l’avocat, l’ancien directeur général de la CRTV a refusé de se mettre à table avec les corrompus. « Mon ami et frère Amadou a refusé de se mettre à table avec les corrompus, alors ils l’ont mis sur leur menu. J’espère qu’il fera appel, car je sais que la vérité triomphera toujours. Entre temps, Glencore connaît les corrompus de la SNH et de la SONARA et a plaidé coupable. Le Cameroun ne demande rien ! », ajoute l’homme politique.

L’ex-patron de l’audiovisuel public est en détention depuis plus de six ans, dans une affaire qui a connu plus de 150 renvois, un record mondial selon son entourage. Un verdict que ses avocats contestent. Me Benjamin Chouai dénonce un dossier « vide », « sans aucun témoin à charge ». Une décision « scandaleuse, inique et incompréhensible », dit-il. Me Chouai pointe également du doigt un « tribunal aux ordres du pouvoir ».

Le mercredi matin du 21 décembre 2022, ses conseils camerounais ont déposé un pourvoi devant la Cour suprême. D’ailleurs, les défenseurs du ministre des Finances, Polycarpe Abah Abah, condamné à 17 ans, ont annoncé qu’ils enclencheraient la même procédure.

Mais, Amadou Vamoulké n’en a pas fini puisque mi-janvier, on attend le verdict du second volet de cette affaire, qui pourrait entraîner une seconde condamnation de l’ancien patron de CRTV.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deniso

Denis Emilien Atangana : « Je demande que l’État alloue 460 milliards pour le budget d’investissement public des CTD »

Lions indomptables CDM

Classement Fifa de Décembre 2022 : Le Cameroun gagne 10 places