in

Attendu au Cameroun, le sous-secrétaire d’Etat américain demande la libération de Maurice Kamto

S-Etat-americain-Kamto.JPG

Alors qu’il a entamé une tournée africaine le 04 mars, le sous-secrétaire d’État américain Tibor Nagy demande la libération du président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) Maurice Kamto, ainsi que ses militants, quelles que soient les raisons de leur emprisonnement.


S-Etat-americain-Kamto.JPG
Tibor Nagy  et Maurice Kamto- (c) DR

 « Le gouvernement camerounais assure qu’il a été arrêté et emprisonné pour des raisons légitimes. Moi, je pense vraiment qu’il serait très sage de le libérer. Parce que ce soit vrai ou faux, il est perçu comme ayant été incarcéré pour ses activités politiques et cela est inacceptable. Ses militants et lui doivent être libérés et nous ne passerons pas par 4 chemins pour le dire », a expliqué le chargé des Affaires africaines de Donald Trump, ce 04 mars lors de son passage en France et en Belgique au micro de Radio France international (RFI).

Cette demande Le « Monsieur Afrique » de président américain arrive où, Maurice Kamto et ses coaccusés toujours en prison depuis le 26 janvier dernier, doivent être fixés ce jeudi  07 mars devant le Tribunal de Grande instance du Mfoundi à Yaoundé, sur leur demande de libération.

 Tibor Nagy arrivera au Cameroun le 17 mars prochain, avant dernière étape de sa tournée. L’émissaire du président américain devrait également inciter les autorités camerounaises à être « plus sérieuses » dans leur gestion de la crise anglophone. Les mesures, « symboliques », selon lui, prises jusqu’à présent ne suffisant pas pour résoudre la crise « extrêmement grave » à ses yeux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Algérie : D’après un médecin algérien, la santé de Bouteflika Abdelaziz ne lui permet pas de gérer le pays

    Algérie : D’après un médecin algérien, la santé de Bouteflika Abdelaziz ne lui permet pas de gérer le pays

    Owona Nguini : « Ton Maurika a pourtant poursuivi Baba Cavaye Yeguie au Tribunal militaire non ?  N’est-ce pas un civil ?»

    Owona Nguini : « Ton Maurika a pourtant poursuivi Baba Cavaye Yeguie au Tribunal militaire non ?  N’est-ce pas un civil ?»