in

Affaire Bolloré : Martin Camus Mimb s’en prend à l’élite gouvernante du Cameroun

PAD Photo

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la tribune libre du journaliste Martin Camus Mimb au sujet de la suspension du processus de renouvellement du nouveau concessionnaire du terminal à containeurs du Port Autonome de Douala (PAD). Il affirme ne pas être contre Bolloré qui se bat pour rester toujours au PAD, en portant sa destitution au profil de TIL au niveau du tribunal.


PAD Photo
PAD – capture photo

POURQUOI JE NE SUIS PAS CONTRE BOLLORÉ…

Chaque fois dans ce pays que les gens veulent atteindre leurs objectifs, quand ils n’utilisent pas notre passion, ils activent notre sentiment nationaliste enfoui. Quand on veut chasser un entraîneur à la tête des Lions, on commence à nous faire avaler qu’il y a plus compétent que lui au Cameroun, pour finalement aller chercher moins compétent à l’étranger. Quand on veut surfer sur le jeu d’intérêt des mastodontes de l’économie, on active notre nationalisme et notre sentiment anti français pour nous imposer d’autres étrangers. Lorsque la Banque Mondiale instruit la professionnalisation du Terminal à Conteneurs, c’est justement parce que nos Experts super hauts fonctionnaires, y avaient installé un véritable capharnaüm. Oui la valeur de ce Terminal est supérieure aujourd’hui à ce que Bolloré a payé comme Ticket d’entrée. Mais pourquoi les Hauts fonctionnaires qui le géraient avant lui ne faisaient même pas la moitié du chiffre qu’il réalise ? Tant que nous allons continuer à privilégier le gangstérisme dans la gestion de la chose publique, les “Etrangers” viendront toujours nous donner la leçon magistrale de multiplication de leurs intérêts sous nos yeux. Tenez par exemple.

– Le chiffre d’affaire est passé de 22,5 milliards de Fcfa en 2005 à près de 50 milliards en 2018 …avec l’arrivée de Bolloré. Quelqu’un peut-il me dire où allait le Gap, la différence criarde avant l’arrivée de Bolloré ? Je suis profondément nationaliste. Mais le nationalisme ne consiste pas à enrichir quelques Hauts fonctionnaires boulimiques et cupides. Il consiste à former des hommes honnêtes, qui servent leur pays honnêtement et qui prouvent qu’on n’a pas besoin des autres pour montrer la valeur de nos trésors. Avant de penser à refouler l’expertise des autres, soyons sûrs et préparés. Et puis je n’ai même pas évoquer la question du trafic. On est passé de 151.205 TEUS (Pieds) en 2005 à 379.651 TEUS en 2018. Soit plus de 151 % de croissance de volume en 14 ans. Alors pourquoi nous ne pouvions pas le faire avant l’arrivée de Bolloré ? Parce que les bonnes personnes ne sont pas aux bonnes places ! Pourquoi devons-nous nous battre pour chasser une entreprise étrangère parce qu’il faut ouvrir la porte à une autre ? Non ! Le problème n’est pas Bolloré. Mais notre capacité à mettre les vraies compétences aux bonnes places, à organiser notre économie de façon à ouvrir des domaines de souveraineté aux capitaux nationaux. Sinon le reste est pure distraction.

Martin Camus MIMB

Citoyen Éveillé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

video club homosexuel

Cameroun : Un vidéoclub pour homosexuels fait irruption dans la ville de Yaoundé (AFP)

bou Bakr al Baghdadi

Donald Trump annonce la mort du chef de l’organisation État islamique Abou Bakr al-Baghdadi