in

Abel Elimbi Lobé : « Je n’ai pas de problème de caution »

ELIMBI LOBE ABK

Dans un message sur les réseaux sociaux dimanche 17 novembre 2019, le promoteur de la plateforme Kwatal lançait un appel aux âmes de bonne volonté à l’aider à financer sa liste de candidats qui était « en difficulté ».

ELIMBI LOBE ABK
Elimbi Lobe (c) Droits réservés

« Ma liste de candidats est en difficulté. Chers amis politiques, je conduirai une liste aux élections législatives à WOURI-CENTRE. Un de mes colistiers n’a pas le million de francs qu’il faut pour payer sa caution. J’ai besoin de votre aide, l’aide de mes amis politiques, vous qui savez du fond des cœurs que ma lutte est la vôtre, vous qui savez que notre lutte est juste, j’ai besoin que vous veniez, pour que je puisse déposer ma liste le vendredi 22 novembre 2019. Orange money; 693 22 42 70 Mobile money; 677 05 31 82 MERCI DE VENIR EN AIDE À MA LISTE », avait-il formulé sur son compte Facebook.

Pour approfondir :   Cameroun/Présidentielle 2018 : Joshua Osih ne ferme pas la porte à une coalition de l’opposition

Interrogé sur la question ce mardi 19 novembre 2019, sur l’émission ABK Matin sur la radio ABK, Abel Elimbi Lobe s’est expliqué d’abord sur les causes de l’échec de l’opposition camerounaise : « La nouvelle mode c’est d’acheter les partis politiques qui dorment dans les sacs, pour en faire des chevaux de bataille. Les partis d’opposition échouent parce qu’ils ne savent pas comment faire pour gagner. Et quand on leur demande de s’unir, ils ne veulent pas. Nous sommes partis du désordre et de la désunion de l’opposition lors de la présidentielle pour une nouvelle forme de désordre, une situation où les mauvais vecteurs de l’opposition pourraient ne pas être à la hauteur pour passer devant le RDPC. Je suis extrêmement déçu », a-t-il argumenté avant d’affirmer : « Je n’ai pas de problème de caution ».

Pour approfondir :   Cameroun : Ayah Paul Abine démissionne de la présidence de son parti politique le PAP

Selon lui, « Les gens ne sont pas prêts. On a reporté les élections de 16 mois et les gens ne sont toujours pas prêts. C’est quand M. Biya convoque le corps électoral que les gens commencent à aller chercher des alliances idiotes. L’opposition est en train de montrer une fois de plus qu’elle est incapable de se mettre ensemble et de réussir », a-t-il laissé entendre.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

B. Bidjang

Cameroun : Amougou Belinga donne une nouvelle chance à Bruno Bidjang

Ernest Obama et Nathalie Koah

People : Nathalie Koah répond à Ernest Obama