in , ,

Zéro mortalité maternelle, néonatale et infanto-juvenile évitable au cameroun 

Zéro mortalité maternelle, néonatale et infanto-juvenile évitable au cameroun 

C’est ce qu’il faut retenir de l’atelier multisectoriel qui a été organisé à Kribi du 14 au 16 septembre 2022 en prélude à la tenue du Premier Salon International de la Maternité et de la Petite Enfance (SIMAPE-23).

« Malgré les efforts du Gouvernement et des partenaires au développement, la mère et l’enfant continuent de mourir des causes évitables. L’approche multisectorielle de recherche des solutions pour l’amélioration des indicateurs de la santé et du bien-être de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent sera ainsi explorée afin de régler définitivement la question au Cameroun », annonce le docteur EBONGO Zachéus NANJE, Directeur de la Santé Familiale au Ministère de la Santé Publique, représentant personnel du Ministre de la Santé Publique, le docteur MANAOUDA MALACHIE.

Les experts venus des départements ministériels impliqués dans la santé familiale, des organisations intergouvernementales, des établissements publics administratifs du secteur de la santé, du secteur privé et des organisations religieuses , ont planché sur les conditions de possibilité de la tenue à Yaoundé, du 4 au 11 mars 2023, sous le haut patronage du Ministère de la Santé Publique du Cameroun, de la toute première édition du Salon International de la Maternité et de la Petite Enfance (SIMAPE-23), sous le thème : « Approche multisectorielle pour une amélioration des indicateurs de la santé et du bien-être de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent ».

La Direction de la Santé Familiale du Ministère de la Santé Publique (DSF) et l’entreprise AFRIK-COM ont organisé l’atelier en 10 panels sur trois jours. Le premier jour, le ministère de la Santé Publique et la CENAME ont déroulé les mécanismes d’accompagnement du SIMAPE-23. L’entreprise AFRIK-COM , coorganisateur de l’atelier, est revenue sur l’objet et les objectifs du SIMAPE-23, ainsi que sur les mécanismes de soutien y relatifs. La première journée s’est achevée avec un exposé des partenaires privés Anzo Sweets and Fun et Afrik-Attitude sur la place du divertissement dans l’épanouissement des enfants.

Atelier multi-sectoriel pour la préparation du SIMAPE - 23
Atelier multi-sectoriel pour la préparation du SIMAPE – 23

La deuxième journée de l’atelier a débouché sur des promotions concrètes des Ministères de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF), des Affaires Sociales (MINAS), de l’Éducation de Base (MINEDUB) pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile via le SIMAPE-23. La Global Financing Facility (GFF), Plan Cameroun et la GIZ, au nom des partenaires internationaux, ont déroulé les mécanismes au travers desquels ils entendaient soutenir efficacement le SIMAPE-23 en tant qu’une initiative salutaire en faveur de la santé et du bien-être de la maman, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent.

Ce même jour, le Ministère des Postes et Télécommunication et Orange Cameroun ont élaboré chacun, son plan d’action en matière de digitalisation des services de santé et de promotion de la e-santé au Cameroun. Les organisations religieuses ont rappelé la place de Dieu dans la santé et le bien-être, car faisant référence au Psaumes 126, « Si le Seigneur ne bâtit la maison, les bâtisseurs travaillent en vain ; si le Seigneur ne garde la ville, c’est en vain que veillent les gardes ».

L’hôpital Central de Yaoundé, est revenu sur la place centrale qu’il occupe dans la prise en charge de la mère et de l’enfant au Cameroun.

Le dernier jour a vu passer tour à tour, des Ministères des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA), de la Jeunesse et de l’Éducation Civique (MINJEC), de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) et DL Business Center. Chacun a exposé sur l’apport du tendem secteur public et privé dans la promotion de l’entreprenariat féminin pendant le SIMAPE-23.

Vingt et trois recommandations ont été formulées par l’assemblée des acteurs présents, parmi lesquels la mise sur pied d’un secrétariat technique chargé de la coordination des activités des commissions sectorielles avant, pendant et après le SIMAPE-23.

En rappel, le SIMAPE-23 est né de la volonté des acteurs du secteur de la santé d’apporter une solution durable par une approche multisectorielle, à la mortalité des mamans et des enfants au Cameroun.

Par André Marie Dibamou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Mani Bella se prononce sur les casses de Nkoabang

    Mani Bella se prononce sur les casses de Nkoabang

    Cameroun : La revue de presse du lundi 19 Septembre 2022

    Cameroun : La revue de presse du lundi 19 Septembre 2022