in

Yaya Bello : « le délestage fait partie du circuit de distribution de l’électricité au Cameroun »

Le militant du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn) a fait cette déclaration dans Libre Expression sur Info TV, du dimanche 19 mars 2023, comme l’a noté Lebledparle.com.

delestage Marche

Le président national du Pcrn a organisé une marche contre le délestage au Cameroun, le dimanche  19 mars 2023. Cette marche a avorté à cause de la présence des forces de l’ordre au lieu de la manifestation à l’esplanade du stade omnisport. Pour Yaya Bello du PCRN, il s’agit du musèlement de la population qui veut revendiquer. « Le peuple est fatigué de ces délestages. Le peuple en a ras-le-bol. Malheureusement, quand il veut réclamer ses droits, il est muselé », déclare-t-il dans Libre Expression sur Info TV. « Sortez un peu et regardez dans Yaoundé, vous avez l’impression que le Cameroun va être envahi et qu’on a sorti toutes les forces de sécurité », a-t-il déclaré quelques heures avant la marche.

Pour approfondir :   Après sa libération le 20 mai 2021, Paul Chouta annonce un grand déballage

Inquiétude sur la démocratie

« Nous devons nous inquiéter pour la démocratie dans notre pays. Je vous rappelle que rien qu’en 2023, nous avons vu une réunion publique et deux manifestations de notre parti interdites, alors que la loi nous confère ce droit », poursuit Yaya Bello du PCRN dans Libre Expression sur Info TV.

Pour le militant du Pcrn, le délestage est devenu avec la force du temps, un problème structurel. « Ce problème qui doit en principe être conjoncturel est devenu structurel. On a l’impression que le délestage fait partie du circuit de distribution de l’électricité au Cameroun », précise-t-il.

Pour approfondir :   Joseph Espoir Biyong : « Mon objectif est de réconcilier la dynamique entre le PCRN et le MRC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wome Nlend

« Depuis qu’ils sont là, il y a trop de couacs » : Pierre Womé Nlend taille Eto’o et Song

Desire job

Joseph Désiré Job : « Le cas André Onana est très mal géré »