in

William Ellong : « Je pense qu’il faut qu’on apprenne à banaliser les levées de fonds en Afrique »

william Ellong

Après la propagation de l’information sur sa levée de fonds estimée à 2 millions d’euro (soit 1,3 milliards  de F CFA) pour conquérir le marché internationale  avec  ses drones  made in Cameroun,  William Elong réagit estime que c’est une affaire banale hors de l’Afrique.


william Ellong
William Ellong – DR

«Nous avons reçu beaucoup de réactions positives et d’encouragements, qui viennent de plusieurs pays. Mais, je peux comprendre qu’on ne soit pas habitué, dans notre environnement, à croire en les rêves des autres. 2 millions d’euros c’est bien, mais chaque jour à travers le monde, des startups font plus. Je pense qu’il faut qu’on apprenne à banaliser les levées de fonds en Afrique. Une startup à Paris ou à la Silicon Valley lèverait ce montant en quelques semaines, voire moins. Il faut décomplexer les esprits», a-t-il écrit sur sa page Facebook ce mercredi 16 janvier 2019.

Pour approfondir :   Cameroun : Eneo répond aux préoccupations de sa clientèle et annonce une solution pour régler les problèmes surfacturation

Même si l’on peut d’accord avec son observation, il n’en demeure pas moins vrai que c’est un exploit qu’il réalise. Et donc, pour banaliser les levées de fond comme il le dit, il doit partager son expérience avec les autres.  « Proud de l’esprit entrepreneurial et bravo pour cette superbe levée. Notre écosystème est encore très jeune et il est essentiel qu’on évolue sur des bases solides. C’est pour ça que je demande à Elong William de partager les détails de cette levée et des précédentes », lui a suggéré Rebecca Enonchong.

Le jeune William Elong âgé de 26 ans est promoteur de la start-up camerounaise Will & Brothers, qui lança notamment le tout premier service de drone civil dans le pays. En février 2018, il a reçu l’onction du gouvernement camerounais à travers le ministère des postes et télécommunications.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mbia Stephane toulouse depart

OFFICIEL : Stéphane Mbia résilie son contrat avec Toulouse

conseil des ministres janvier 2019

Conseil des ministres : Ce que Paul Biya a dit aux ministres du gouvernement Dion Nguté Joseph 1 en 15 minutes