in

Vidéo-Urgent : Mouvement d’humeur des ouvriers au Stade Paul Biya d’Olembé

Mouvement dhumeur a Olembe

Depuis deux jours, les ouvriers du Stade Paul Biya d’Olembé à Yaoundé ont paralysé les travaux et manifestent leur colère pour  réclamer des meilleures conditions, au lendemain du retrait de la CAN 2019 au Cameroun. Ce jeudi, comme l’illustre la vidéo ils ont érigé les barricades à l’entrée du chantier.

Mouvement dhumeur a Olembe
image du mouvement au Stade d’Olembé – DR

 Parmi les causes de ce mouvement d’humeur, on peut citer le non-paiement des salaires des ouvriers.

Depuis plusieurs mois aujourd’hui, ils n’ont pas de salaire de leur employeur la firme Italienne PICCINI. En dehors de arriérés de salaires, ils réclament entre autres l’amélioration et le respect de la date de paiement, leur affiliation à la CNPS, le paiement des absences justifiées, l’élaboration des bulletins de paye…

Pour approfondir :   Un fournisseur de cannabis aux séparatistes terroristes arrêté à Muyuka, région du Sud-Ouest

«  Le délégué du travail était là hier pour nous convaincre de reprendre le travail nous avons refusé vu qu’ils ont commencé par les menaces » rapporte un lanceur d’alerte qui cite un manifestant. « Personnes n’a jamais reçu le salaire total inscrit sur son contrat », complète-t-il.

Après le retrait de la CAN 2019 au Cameroun à cause, entre autres, de la lenteur dans la livraison des chantiers, cette situation vient entacher l’image du Cameroun qui s’appuie encore sur l’espoir d’organiser l’édition 2021.

Pour approfondir :   Karl Toko Ekambi explique pourquoi il marque de moins en moins

Ce stade de 60 mille places, situé dans le premier arrondissement de la capitale, est le plus important des infrastructures qui devraient abriter la compétition au Cameroun.

Selon certaines sources, une réunion de crise est annoncée demain 18 janvier à 10h entre les responsables PICCINI pour apporter des solutions à ce problème.

Ci-dessous, la vidéo :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agbor Nkongho

Crise anglophone : Felix Agbor Nkongho en prière « pour la libération de tous ceux qui ont été arrêtés »

Martin Camus Mimb

Société : Martin Camus Mimb s’insurge violemment contre les responsables des aéroports du Cameroun