in

Tribune: BOKO HARAM – un tueur à gage aux trousses de la paix et de la sécurité en Afrique

boko haram leaders
Abubakar Shekau, le leader de Boko Haram

boko haram leaders

Boko Haram ! Rien que la prononciation de ce nom fait frémir et donne de la chair de poule à la plupart des citoyens Africains et même du monde. C’est la nouvelle phobie de toute l’Afrique

.

QUI EST BOKO HARAM ?

Le Boko Haram est un groupe d’islamiste radical, né au Nigéria dans un contexte d’échec des élites politique nigérianes à maintenir l’équilibre géopolitique interne entre le nord du Nigéria très pauvres et un sud très riches.les dirigeants de l’époque les qualifiaient « d’illuminées ». Ils sont restés relativement calmes tant qu’a duré le règne de Umaru Yaradoua. Celui ci, originaire du nord Nigéria a su contenir leurs ardeurs et a évité de les provoquer. Dès qu’il a commencé à être affaibli par la maladie en 2009, le groupe a commencé à opérer par la violence. Leurs modes opératoires (multiples attentats simultanées) ressemblant à celui d’AL-QUAIDA, leur à donné le mérite d’etre classés Par les États-Unis comme organisation terroriste.

QUAND BOKO HARAM DEVIE SA TRAJECTOIRE !

Boko Haram commence par fustiger la consommation de l’alcool, de la drogue, les distractions tels que : le cinéma, la musique et la pratique du football qui n’était pas soutenu par le coran. D’ailleurs dans leur quartier général de Maiduguri au Nigéria, ils avaient une école coranique ou était enseigné la charia et le djihad islamique.ils s’attaquaient aux femmes vêtues avec volupté et qui se baladaient dans les rues de la ville sans le voile. Ils dénonçaient tout rapport sexuel avant le mariage pour les jeunes filles et interdisaient aux hommes de leur regarder avec insistance.

Pour approfondir :   Cameroun/Crise anglophone: Libération du maire de Kumbo après 24h de kidnapping

Le « haram » de Boko Haram commence en 2009 lorsqu’ils alignent une série d’attentat à la voiture piégée à l’extérieur de 3 églises respectivement à Banchi, Yobe et kano au Nigéria. Dès lors tout avait changé. Un peu comme si le Boko Haram avait révisé ou modifier sa constitution.

Le 19 février 2013, le Boko Haram (peut être en quête de moyens financiers) décide de rendre visite au pays voisin le plus proche : le Cameroun. C’est la famille française Moulin Fournier, en séjour dans le pays qui est ciblée et kidnappée. Ayant gouté à la saveur du miel et du lait de la terre promise dirait-on, elle décide de prolonger son séjour en terre camerounaise. La nuit du 04 au 05 avril, ce sont des religieux qui sont enlevés à Tchéré à l’extrême nord du pays. Et comme pour montrer que « l’élargissement du déshonneur n’a pas de limites », le 14 avril 2014 à Chibok au Nigéria, Boko Haram kidnappe 276 lycéennes. Son chef Aboubacar Chekou, dans sa vidéo de revendication fait la promesse de vendre ces filles selon l’ordre qu’il a reçu d’ALLAH.

BOKO HARAM : Et si c’était la fin ?

« Nous sommes venus déclarer la guerre au Boko Haram ! » cette phrase a été prononcé au moins une fois par les 5 présidents Africains ayant pris part au sommet de paris pour la sécurité au nigéria.ces mots traduisent l’engagement de ces leaders Africains à stopper cette escalade. Escalade dans l’ampleur mais aussi dans la violence obscurantiste faites aux Africains. En ciblant des lycéennes Boko Haram cherche à plonger l’Afrique dans l’arriération. Boko Haram cherche à voler l’éducation, le savoir, le progrès. Bref les bases de l’avenir du continent africain. En cherchant à déclencher l’intervention des puissances étrangères avec les conséquences qui pourront suivre, en dressant nos communautés les unes contre les autres par le règne de la méfiance et de la terreur, Boko Haram fait tout pour inverser la marche de l’histoire africaine qui s’est construite autour de l’unité l’harmonie et le développement.

Pour approfondir :   Fame Ndongo s’en prend une nouvelle fois à Maurice Kamto pour avoir critiqué les messages de Paul Biya aux familles de Manu Dibango, des généraux Nganso et Oumarou Djam

A la violence, nous ne devons pas forcement répondre par la violence.il faudrait s’attaquer aux racines du mal et non aux effets. Cela nous permettra peut être à partir de la nature et la qualité des armes qu’ils utilisent de savoir si oui ou non Boko Haram signifie toujours « l’école occidentale est illicite. ».

  Correspondance de Franck KEMAYOU NJEKOUA, Cameroun


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

abubakar

Nigéria – Boko Haram : Boko Haram tue au moins 33 policiers et soldats dans une attaque

Dr Dree

Du rap à l’entrepreneuriat: la success story du premier rappeur Milliardaire