in

Thomas Partey dans le viseur du PSG

thomas partey

 Le mercato du Paris Saint Germain semble avoir décollé enfin, après le départ de plusieurs joueurs à l’image de Thiago Silva ou encore de Choupo Moting, le club francilien serait intéressé à l’idée de signer le milieu de terrain ghanéen cet été à en croire le média ‘ESPN’.

thomas partey
Thomas Partey dans le viseur du PSG (c)-COPYRIGHT

Après la finale historique du club parisien perdu face au Bayern Munich, le club parisien dirigé par son président Nasser Al Khelaifi qui  a tardé effectué son mercato, semble prêt à trouver un successeur à son emblématique ancien milieu de terrain, Thiago Motta. Malgré la signature du sénégalais Idrissa Gana Gueye âgé de 30 ans et qui n’a pas vraiment convaincue, le club francilien positionnait toujours Marquinhos en numéro 6, mais avec le départ du capitaine brésilien, le défenseur brésilien va retrouver à sa position métier.

Pour approfondir :   Présidentielle 2018 : Pour des raisons de santé, Ndam Njoya n’est toujours pas de retour au Cameroun

Selon les informations de ‘ESPN’, le PSG qui est à la recherche d’un nouveau joueur capable de tenir un volume de rythme qu’exige les grandes compétitions européennes, aurait jeté son dévolu sur milieu ghanéen Thomas Partey. Aussi courtisé par Arsenal, le ghanéen qui a une clause libératoire de 50 millions d’euros, ce qui entre dans les cordes du club français.

Le média va plus loin en indiquant que le directeur sportive du PSG, Leonardo aurait déjà pris contact avec les dirigeants rojiblancos afin de connaitre la situation actuelle du joueur.

Pour approfondir :   Cameroun/Fecafoot : La FIFA proroge le mandat de Me Dieudonné Happi et compagnie

Reste à convaincre l’international ghanéen qui aurait donné sa priorité pour le club anglais.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accideter

Cameroun : Deux ministres impliqués dans un grave accident de circulation à l’Extrême-Nord

bakayoko

Milan et Chelsea proche d’un accord pour Bakayoko