in , ,

Tchad : Mahamat Idriss Déby promet des postes à ses soutiens de campagne dans le prochain gouvernement

Vendredi 17 mai au cours d’un banquet avec les dirigeants des mouvements ayant soutenu sa campagne, Mahamat Idriss Déby a annoncé que le prochain gouvernement ne sera pas d’union nationale. « Ceux qui ont fait sa campagne auront les responsabilités pour appliquer son programme », a promis le nouveau président au lendemain même de la confirmation de sa victoire par le Conseil constitutionnel.

Mahamat Idriss Deby
Mahamat Idriss Déby - DR

Après la proclamation jeudi 16 mai 2024 des résultats définitifs de la présidentielle tchadienne par le Conseil constitutionnel, Mahamat Idriss Déby a invité autour de lui, le temps d’un banquet, les dirigeants des mouvements politiques qui l’ont soutenu pendant la campagne.

« C’est notre projet, c’est notre victoire et c’est à nous de le porter. Donc, sur ce point, soyez rassuré, vous ne serez pas déçu. », a-t-il promis.  Mahamat Idriss Déby a davantage assuré ses invites : « La transition est terminée. C’est une nouvelle page avec le retour à l’ordre constitutionnel. Plus de gouvernement d’union nationale. J’exécuterai mon programme avec ma coalition », soit 231 partis politiques et les ex-politico-militaires.

Pour approfondir :   L’altercation entre Nourane Foster et la police à Bafoussam suscite de polémiques

« Ceux qui ont voté contre vous sont des opposants. N’allez pas chercher dans l’opposition quoi que ce soit pour venir gérer le pays avec vous. », a déclaré le président Tchadien.

Mahamat Idriss Déby prêtera serment jeudi 23 mai, comme appris par Lebledparle.com.


Pour approfondir :   Crise Anglophone : Le GICAM adhère au plan de reconstruction de l’Etat et pose ses conditions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Usyk terrifie Fury

Boxe : Usyk défigure Fury après un combat intense, et devient champion du monde unifié des poids lourds

Volodymyr Zelensky, Visite rendue aux combattants ukrainiens dans la région de Louhansk (27 mai 2019).

Ukraine : Zelensky regrette d’être interdit de frapper la Russie avec les armes des Occidentaux