in

OFFICIEL : La CAF retire également la CAN 2021 à la Côte d’ivoire pour la céder au Cameroun

Ahmad Ahmad Afrique Media

Ahmad Ahmad estime également, que le pays de Didier Drogba ne sera pas prêt à accueillir la CAN 2021. Et profite pour mettre en garde le Cameroun s’il envisage porter au TAS, l’affaire du retrait de la CAN 2019, a constaté Lebledparle.com


Ahmad Ahmad Afrique Media
Ahmad Ahmad sur Afrique Média le 03 décembre 2018 – Capture vidéo 

Ce lundi sur les antennes de Afrique Média, le président de Confédération africaine de Football est revenu pour la première fois sur la décision du comité Exécutif de la CAF qui a retiré vendredi 30 vovembre la CAN 2019 au Cameroun. Une décision qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive.

Ahmad Ahmad estime que cette décision est en premier lieu prise pour redorer l’image de l’Afrique. « Tout ce qu’on a fait depuis c’est dans l’intérêt de notre continent. Et surtout pas par vanité mais j’ose vous dire que nous faisons partie de ceux qui ne veulent plus contraindre l’Afrique à être l’Afrique tout le temps. On en a marre de ca, il faut que nous changions. Si  j’ai été élu à la CAF c’est par cet engagement. Je dois respecter ce que j’ai pris comme engagement depuis mon élection » a-t-il indiqué au micro d’Afrique Médias.

La caf estime avoir  dépensé beaucoup d’argent pour suivre, et  accompagner le Cameroun  dans la réalisation des travaux de la CAN 2019 mais en vain « La CAN a été attribuée en 2014, c’est à vous les journalistes d’investigation de voir à quel moment on a commencé les travaux. » .

Pour approfondir :   Le Cameroun gagne 12 places, le Sénégal tutoie les plus grands, l’Algérie dégringole : Voici le classement FIFA d’après CAN

Découlant de ces manquements, « A l’unanimité les 20 membres du comité exécutif on dit nous ne pouvons organiser la CAN au Cameroun. (…) Les infrastructures et certains à 55% et nous ne pouvons pas aller dans un hôtel ou stade qui vient de se terminer emmenant 500 jeunes footballeurs professionnels (…) Mais conscient des efforts, de  l’engagement du président Paul Biya, nous avons dit on ne peut pas [Les abandonner, Ndlr] » .

« On a dit décalons, parce qu’on a vu que même la cote d’ivoire ne sera pas prête pour 2021. Pour arranger les choses de manière humaine, on décale toutes les CAN. Donnons plus de chances au Cameroun, plus de temps, pour qu’il réalise les infrastructures. Et on va les accompagner de près. » Annonce officiellement le président de la CAF. « 2021 c’est confirmé au Cameroun. Et en 2023 en Cote d’ivoire ».

En effet, c’est en octobre 2018 que la cote d’ivoire a officiellement lancé les travaux de quatre stades pour la Coupe d’Afrique des Nations 2021 de football. Deux autres stades de 20.000 places doivent être construits à San Pedro (sud-ouest) et Korhogo (nord). A Bouaké (centre), la deuxième ville du pays, l’actuel stade va être rénové et sa capacité portée de 25 à 40.000 places, selon les chiffres du ministère des Sports. Visiblement pas satisfaisant pour la CAF qui craint aussi des retards comme au Cameroun, après l’unique mission d’inspection menée en Cote d’ivoire, annonce Ahmad.

Pour approfondir :   Incroyable statistique : André Onana concède 5 buts dans deux continents différents en 4 jours

Alors des rumeurs annoncent des poursuites au TAS par le Cameroun, Ahmad Ahmad met en garde le pays de Paul Biya. « On est conscients qu’on a pris de bonnes décisions pour le bien du foot africain et selon le règlement de la CAF. La faute de la CAF c’est de vous avoir donné la CAN 2021 [Au Cameroun Ndlr], car aucun règlement ne nous permet de vous attribuer cela. Qu’on joue le jeu on y va, si c’est cela l’option choisi par le Cameroun. » Promet-il.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIONS INDOMPTABLES

Retrait de la Can 2019 au Cameroun : Les Lions indomptables risquent l’élimination

Charles Ndongo new

Charles Ndongo : « Quelqu’un [Boris Bertolt] a dit que j’étais en train d’amorcer un trou de 7 milliards »