in

Nécrologie : Le Sénat et l’Assemblée nationale endeuillés

Une Sénatrice et une député sont décédées en fin de semaine dernière, de suite de maladie a appris Lebledparle.com. Les deux élues du peuple sont décédées en l’espace de 48 heures. Elles étaient militantes du parti au pouvoir.

Depute Isabelle Silikam
Défunte député Isabelle Manamourou épse Silikam - DR

Le sénateur Rdpc de la Région de l’Est, Mireille Adaré Gassawly est décédé le jeudi 22 juin 2023 à l’hôpital général de Yaoundé, de suite de maladie, comme l’a indiqué le communiqué signé par le Secrétaire général adjoint du Sénat, Bernard Wongolo. 24 heures après c’est la député Rdpc du Mayo Danay, Isabelle Manamourou épse Silikam qui est morte quelques jours après le décès de son mari. Ce sont deux militantes que le parti de la flamme perd en l’espace de 48 heures.

L’hommage de Cabral Libii Isabelle Silikam

Cabral Libii président du PCRN a dans une publication, exprimé toute sa douleur, suite au décès de sa “mère”. « L’Assemblée Nationale c’est aussi une aventure humaine. Cette collègue de la Commission des Lois constitutionnelles, ne se contentait pas seulement de m’appeler affectueusement « mon fils ». Biologiquement elle avait sans doute raison, me rappelant souvent que j’étais le cadet de son aîné… Ses Conseils de femme politique à l’expérience éprouvée, dépassaient toujours la ligne d’opposition qui nous séparait organiquement et idéologiquement, pour nourrir ce qu’elle considérait humainement comme l’avenir du Cameroun… Bon voyage à toi Mama Silikam », écrit le député de la nation.

Pour approfondir :   Les hommages de sa Majesté Sokoudjou à John Fru Ndi

Depuis le début de la 10e législature en 2020, près d’une dizaine de députés ont déjà̀ rendu l’âme. Jusqu’ici, ils n’ont pas encore été remplacés, comme le constate Lebledparle.com.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nathalie Koah

Nathalie Koah parle enfin de sa nouvelle grossesse

Cabral Libii

Cabral Libii : « L’alternance n’est pas testamentaire »