in ,

Nathalie Yamb explique enfin pourquoi elle ne critique pas Paul Biya

La militante panafricaine s’est confiée au cours du programme « Promenade Avec » sur Canal 2 international.

Nathalie Yamb Sochi

Très critique envers la France ainsi que les régimes africains qu’elle estime proche de ces pays, l’activiste suisso-camerounaise Nathalie Yamb est souvent accusé d’épargner Yaoundé.

Lors de sa participation à l’émission « En Promenade Avec », Nathalie Yamb a saisi l’occasion pour expliquer pourquoi elle n’est pas habituée à critiquer le président camerounais Paul Biya. Selon elle, dans le cadre de son combat, elle se concentre sur les personnes qui ont une proximité établie avec la France. Elle considère ainsi que les présidents tels qu’Alassane Ouattara, Macky Sall, Mohamed Bazoum et d’autres sont des « gouverneurs dans toutes leurs laideurs ».

La fervente défenseure de la cause africaine a tout d’abord justifié sa position en déclarant : « Je ne peux pas dire que M. Paul Biya se précipite tous les jours vers des sommets. Il se déplace très rarement pour nous faire honte à l’étranger », en réponse à l’interrogation de l’animateur. Par la suite, elle a souligné que la France avait considérablement réduit son influence sur le plan économique. Et d’ajouter : « Je déteste qu’on veuille me réduire à un pays qui n’a été créé que dans l’imagination des gens à Berlin en 1884. Je me considère comme africaine ».

Yamb interdite d’accès en France

Il est important de rappeler qu’elle s’est fait remarquer ces dernières années par ses critiques acerbes envers plusieurs présidents africains qu’elle estime être à la solde de la France. En octobre dernier, un arrêté du ministre français de l’Intérieur lui a interdit d’entrée et de séjour sur le territoire français. Une source proche du dossier a confié à l’Agence de Presse française : « nous voulons nous assurer qu’elle est bien informée qu’elle est visée par cette mesure en raison de son incitation à la haine et à la violence.»

Nathalie Yamb réaffirme ainsi sa position sur la scène publique, en mettant l’accent sur les personnes qu’elle considère comme étant responsables des maux qui affectent l’Afrique et en défendant sa vision africaine indépendante.

Pour approfondir :   Augmentation du prix du timbre du passeport : Quatre leaders politiques et de la société civile s’affrontent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anye

Assassinat d’un journaliste à Bamenda : Le préfet prend une décision forte

Samuel Eto'o et Rigobert Song

Michel Ngatchou tacle subtilement Rigobert Song et Samuel Eto’o