in

MONDIAL 2026 : Le Maroc prochain pays africain à organiser un Mondial ?

Maroc Mondial

Le Maroc qui s’est officiellement lancé dans la course à la candidature pour l’organisation du Mondial 2026 bénéficie du soutien du président de la Confédération Africaine de Football et même dans une moindre mesure, de celui de la FIFA.


Maroc Mondial
DR

 « Le Maroc est en mesure d’accueillir la Coupe du monde de football eu égard à ses infrastructures et sa capacité organisationnelle », lançait le président Gianni Infatino en Novembre 2016 avant l’officialisation de la candidature du Maroc pour le mondial 2026.

C’est chose faite le pays a pris les devants et se lance dans la course à la candidature pour l’organisation du Mondial 2026 qui aura comme nouveauté d’accueillir 48 pays. Le pays est à sa 5eme tentative après 04 échecs, 1994, 1998, 2006 et 2010. Le royaume s’était d’ailleurs livré à une âpre guerre d’influence auprès des instances de football pour l’édition 2010, avant de s’incliner avec 10 voix contre 14 pour le pays de Nelson Mandela, l’Afrique du Sud.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad appelle les pays africains à l’unisson derrière la candidature du Maroc pour l’organisation du mondial de 2026.  Celui qui pense au micro de RFI ce samedi 12 aout que « ce sera le Mondial de l’Afrique »  s’était déjà dit « convaincu » que le Maroc pourrait organiser le Mondial 2026, lors d’une visite dans le pays..

Pour approfondir :   Guibai Gatama rejette la violence au nom du football au Cameroun

Dans un communiqué diffusé sur le site de la CAF, le Malgache a appelé les fédérations africaines à « unir leur efforts pour un soutien franc et massif » à la candidature marocaine, se disant « prêt à initier un rassemblement des forces vives du football africain pour convaincre la communauté mondiale, du bien fondé et de l’opportunité de cette candidature africaine reposant sur de réelles capacités organisationnelles ».

Le royaume qui s’est lancé ces dernières années dans un vaste chantier de professionnalisation de son football, tout en construisant de nouveaux stades devra se défaire d’un concurrent de taille: le trio Etats-Unis/Canada/Mexique pour une coorganisation. Quoique  considéré par des observateurs comme largement favori pour abriter la première Coupe du monde à 48 équipes, Abdeslam Ouaddou, ex international marocain déclare chez huffpostmaghreb. « Quand on voit que les États-Unis qui construisent un mur géant pour les séparer du Mexique, j’ai du mal à imaginer un collaboration entre ces deux pays »

Pour approfondir :   Cartons rouges -Vincent Aboubakar : « je tiens très sincèrement à m’excuser auprès de mes fans, des dirigeants et supporters du Besiktas»

Le royaume dispose aujourd’hui de six stades répondant aux normes internationales et quatre autres sont en construction et  s’est lancé ces dernières années dans un vaste chantier de professionnalisation de son football, tout en construisant de nouveaux stades: il dispose aujourd’hui de six stades répondant aux normes internationales et quatre autres sont en construction, a apparis lebledparle.com.

La Fifa, a pris note de la déclaration d’intérêt du royaume chérifien, « décidera de retenir ou non l’une des candidatures » à l’organisation de la Coupe du monde 2026, le 13 juin prochain à Moscou, à la veille du match d’ouverture du Mondial-2018 en Russie.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Assan Abdou

Le boxeur camerounais A. Assan obtient un statut de réfugié en Corée du Sud et s’appelle désormais Lee Heuk-san

Cmr-Telephonie.jpg

CLASSEMENT : Le Cameroun devant le Rwanda et la Côte d’Ivoire en matière de connectivité mobile en Afrique