in

Maurice Kamto : « le Cameroun est mort, il ne reste plus que les rêves »

Dans une tribune libre publiée le 24 juin 2024, le président national du MRC accuse le régime en place de « souillure répétée de l’image du Cameroun ».

Maurice Kamto, président du MRC
Sécurité des Camerounais en Tunisie : Maurice Kamto appelle au dialogue entre les gouvernements

Le régime-RDPC ne détruit pas le Cameroun seulement par la corruption endémique et le détournement massif des deniers publics ; il ne se contente pas d’écraser le petit peuple, paupérisé et tétanisé par des impôts et taxes iniques, l’augmentation régulière des prix des biens de première nécessité sans augmentation du pouvoir d’achat ; il a décidé de nous achever même dans un domaine où, bon an mal an, on sauvait quelque peu encore la face: celui du sport.

Après le spectacle burlesque que ce régime offre au monde depuis plusieurs mois dans le domaine du football entre le Gouvernement et la Fecafoot, la non moins risible exclusion de l’équipe nationale féminine de handball du tournois de qualification pour les Jeux Olympiques de Paris pour non-respect de la documentation requise pour l’obtention des visas, voici la divagation dans l’organisation du Championnat africain d’athlétisme. Tous les participants étrangers dénoncent avec des mots très durs et beaucoup d’amertume le chaos dans l’organisation de cet évènement qui aurait pu être une occasion de mettre notre pays sous les projecteurs sportifs du monde. Le régime aurait pu se limiter à cette incompétence, cette insouciance et cette indigence dans l’imagination qui massacrent l’image du Cameroun, et laisser les athlètes et leurs encadreurs profiter de la riche et excellente cuisine camerounaise fût-ce dans la misère urbaine d’un pays dont les citoyens se sont adjugé le Ministère du Bavardage en Afrique. Que non !

Le régime RDPC a déchiré le drapeau national

Car il faut bien que le régime-RDPC achève ce qu’il a commencé, avant de quitter la scène. Comme s’il n’avait pas déjà assez humilié notre pays et les Camerounais que nous sommes, il présente l’autre côté hideux de son visage aux visiteurs en interdisant, par le truchement des Sous-préfets, non seulement la tenue d’une réunion publique d’un parti politique d’opposition, le MRC, pour risque de « méga-meeting », mais aussi la remise à des population dans l’Extrême-Nord du pays, d’un forage d’eau qu’il n’a pas été capable de leur fournir malgré leurs multiples démarches. Motif : « risque de troubles graves à l’ordre public » ! Faut-il en rire ou en pleurer ? Il ne s’agit pas de souillure de l’image du Cameroun, cette fois-ci le régime-RDPC a déchiré le drapeau national. Que ceux qui pérorent en son nom à longueur de journée épargnent nos oreilles blessées, et s’abstiennent par décence de continuer de jeter sans vergogne l’opprobre sur ceux qui, d’après eux saliraient l’image du Cameroun. Car d’image, le Cameroun a cessé d’en avoir, puisqu’ils ont décidé d’enterrer le pays. Avec l’échec de l’organisation du Championnat africain d’athlétisme en cours à Douala, dénoncé unanimement par les participants à cet évènement continental, on se demande comment ce régime compte faire vivre les installations sportives gigantesques construites à des coûts exorbitants, s’il décourage à ce point les organisations sportives internationales qui pourraient être tentées de les solliciter.

Les Camerounais savent ce qu’il leur reste à faire pour 2025 : continuer de s’inscrire massivement sur les listes électorales d’ici la fin du mois d’août, aller voter massivement le moment venu et s’assurer que nul ne détourne ni ne modifie les résultats des scrutins.

Yaoundé, le 24 juin 2024,

Maurice Kamto, Président national du MRC


Pour approfondir :   Cameroun/Opposition : Maurice KAMTO lance la 2eme phase du Plan de Résistance national (PNR)

2 Comments

Leave a Reply
  1. Kamto a été ministre de Paul Biya, le régime du RDPC.
    Quand il était au pouvoir. Il faisait les éloges à Paul Biya comme étant le président le plus sage au monde.
    Si le drapeau national est déchiré, Kamto a servi de couteau.
    S’il y a problème au Cameroun, Kamto est comptable.
    Quand les Camerounais l’attendait pour affaiblir son ancien régime, il l’a plutôt servi dans les plats en or en démissionnant des élections législatives et municipales.
    Kamto tu es déjà retraité. Retourne au village et laisse la place aux plus jeunes.
    Les Camerounais ne sont pas dupes, tu n’aimes pas ce pays. Tu veux régler tes problèmes personnels avec tes anciens collègues du pouvoir. Celui qui t’a fait nommer est en prison. Pourquoi ne vas-tu pas le voir 😀😀😀

  2. Parce que c’est lui qui a tué ce pays, n’est ce pas ?
    Le camerounais toujours incapable a regardé devant lui.
    Nous méritons la misère qui nous accable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ngan

Francis Ngannou se confie sur sa richesse immobilière aux Etats-Unis et conseille les jeunes (vidéo)

Boateng

Melissa Satta : la sublime compagne de Kevin-Prince Boateng !